16/03/2007

La largeur des mesures

Le Gouvernement Wallon a rendu public son plan de mesures destinées à lutter contre le réchauffement, par des moyens aussi divers que variés.   Alors, ne faut-il y voir que des manoeuvres pûrement politiques, sans action concrète, comme le dénonce déjà certains ?  Voyons cela....

Vous aurez déjà lu dans la presse les mesures les plus visibles qui toucheront nos autoroutes (extinction de l'éclairage pendant 5 heures chaque nuit), ou les feux tricolores (remplacement des ampoules par des halogènes consommant ---annonce la Région, mais j'aimerais bien le voir --- 50 % de moins, et utilisation de LED's dans tous les nouveaux feux à installer --- très bien !!! ---) et surtout les incitants fiscaux à l'achat d'une voiture moins polluante (Encore très bien ! La discrimination fiscale positive est un outil des plus intéressants: même les individualistes égoïstes au volant de leurs bons gros 4x4 y réfléchiront peut-être à deux fois; du moins, si cela leur est possible...)

D'autres mesures, moins spectaculaires sont prises.  Beaucoup d'autres.  Mais force est de constater que pour beaucoup tout de même, l'inévitable n'a pas pû être évité: de bonnes intentions, et des engagements qui n'engagent pas à grand'chose: Intention de procéder à des audits énergétiques des bâtiments de la Région, intention de modification de la politique d'achat des véhicules de la Région, actions d'éducation et de sensibilisation du personnel de la fonction publique jusqu'au niveau communal.

Heureusement, il reste les soutiens à la biométhanisation agricole, projet pilote de télétravail dans l'administration, ou encore, augmentation des capacités de production hydro-électrique (ceci dit, aucun chiffre n'est avancé)

Un plan en demi-teintes, donc, mais où les mesures les plus coûteuses ne sont pas toujours les plus efficaces.

D'où mon idée: pourquoi la Région (ou l'Etat, ou les Communes, ...) ne consacreraient-ils pas un "petit" budget dont le but serait d'offrir une lampe économique gratuitement, par personne, avec comme conseil d'identifier et de remplacer l'ampoule à incandescence qui dans chaque ménage, reste allumée le plus longtemps et consomme le plus d'électricité sur base annuelle.  Elles seraient par exemple distribuées par le biais des administrations communales, ou, pourquoi pas ne pas profiter des prochaines élections pour les distribuer aux électeurs directement à la sortie des bureaux de vote.  Au niveau wallon, ca ne couterait pas plus de 10 millions EUR, d'autant plus que l'on pourrait aisémment imaginer un accord avec les fabricants, vu les quantités (3.500.000) de lampes qu'il faudrait acheter.  Mais imaginez un petit ce que cela ferait comme économies d'électricité !  Trois millions et demi d'ampoules économiques !   Je vous laisse faire le calcul, mais ce serait bien plus que l'extinction de l'éclairage des autoroutes (qui cela dit, n'aura pas un grand impact positif sur l'environnement, vu que la nuit, la production électrique est déjà excédentaire....)

Alors, s'il y a des élus dans mes lecteurs, ou dans vos amis, pourquoi n'y penseriez-vous pas ?

En savoir plus:

Le Plan Air Climat de la Région Wallonne

Le site Qualité de l'Air de la Région Wallonne

23:42 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : energie, co2, pollution |  Facebook |

07/01/2007

Compensation volontaire

En attendant le grand déclic de nos politiciens (merci Nicolas Hulot, Al Gore, ... etc... ), les plus convaincus d'entre nous pouvons déjà utiliser un mécanisme de compensation de nos émissions de CO2 dans l'atmosphère.

De quoi s'agit-il ?

Et bien, c'est très simple; reprenons depuis le début:

La toute première chose à faire si l'on souhaite protéger notre environnement, c'est de réduire à la source nos divers pollutions (réduire les déchets, réduire les consommations d'eau, d'électricité, de carburants divers par tous les moyens possibles).  Isoler sa maison, acheter de l'électroménager doté d'une grande efficacité énergétique, ne pas rouler les kilomètres superflus, etc...

Ensuite, il faut choisir ses fournisseurs.  Sans hésiter, il faut choisir un bon fournisseur d'électricité 100% verte.  Sans compromis.  Même si ça vous coûte 20 EUR de plus par an.  (Bien souvent, d'ailleurs, ça sera l'inverse !).  Choisir aussi une alimentation respectueuse de notre planète: moins de viande, plus de légumes, favoriser les filières courtes et le bio, etc...

Quand tout ce qui est possible est fait, il reste encore le fait, très dérangeant, que même si on est devenu extrêmemment économes, notre mode de vie occidental fait que notre empreinte écologique reste encore trop élevée.

Alors que faire ?

Et bien, une des pistes possibles, c'est de financer des projets de réductions d'émissions de CO2 dans des pays en voie de développements.

Par des dons financiers, tout simplement.  Par exemple: environ 80 EUR pour compenser vos 20000 kms par an en voiture.

Un grand nombre d'organismes existent déjà, et d'autres vont voir le jour prochainement.  

Visitez leurs sites pour avoir une idée de leurs actions respectives (liste non exhaustive):

Un site belge, CO2 Logic: www.co2logic.be

Good planet (présidé par Yann Arthus-Bertrand): http://www.goodplanet.org/

Action Carbone (Yann Arthus-Bertrand et l'ADEME): http://www.actioncarbone.org

Préserver le climat pour un développement durable: http://www.co2solidaire.org/

En Suisse germanophone (disponible en anglais): http://www.myclimate.org/

00:15 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : nature, environnement, pollution, co2 |  Facebook |