11/05/2007

Electra pas belle

centrale_marchienne

L'opération de séduction menée par Electrabel (Pour les lecteurs de "Grandeur Nature" à l'étranger, Electrabel est le plus ancien producteur d'électricité en Belgique) ne vous aura pas échappée, puisque c'était le sujet de mon post précédent.

Mais est-ce que tout cela n'est pas vraiment que du pipeau ?  Comment croire Jean-Pierre Hansen, son administrateur délégué quand il déclare prendre à coeur le problème du réchauffement climatique, quand la même semaine, Electrabel prend en conseil d'administration la décision de financer la construction, aux Pays-Bas et en Allemagne, cinq nouvelles centrales - ce qui, en soit, n'est pas le problème - , mais sur ces cinq centrales, il y en a trois au charbon !

Eh oui !  Partout dans le monde (sauf peut-être en Chine, parce que là, ils n'ont pas trop le choix), on s'évertue à vouloir liquider en premier lieu les centrales au charbon (même avant le nucléaire !) à cause de leur pollution excessive, Electrabel qui se donne une belle conscience toute verte en offrant des DVD's d'Al Gore, va en construire trois nouvelles !

Oui, je sais: on me rétorquera sans doute que les centrales au charbon modernes sont moins polluantes que les anciennes, que la filtrage et le nettoyage des fumées sera à la pointe du progrès, que leur rendement serait même supérieur à celui des centrales au gaz, bien sûr...  bien sûr...

Et bien, cela revient exactement à dire qu'un cacat d'aujourd'hui est moins polluant qu'un cacat d'il y a deux ans. Peut-être, mais ca reste un cacat, un futilitaire, un véhicule ringard, inutile et indésirable.

Pareil pour ces centrales: Que fait-on du transport du charbon ?  En tient-on compte quand on établit le bilan écologique d'une centrale ?  Le gaz ne nécessite pas de transport physique, le combustible nucléaire requiert un transport, mais la quantité à transporter est tout de même nettement moindre.

Pour le charbon, ce sont chaque jour des dizaines de wagons à tracter.  Le transport fluvial est sans doute plus propre, mais ce n'est même pas sûr. 

Et les cendres, ces montagnes de scories à évacuer et éliminer.  Je ne suis pas loin de Charleroi: les terrils, je connais.

J'entends parfois des gens s'opposer à des projets de parcs à éoliennes (comme c'est encore le cas actuellement à Nivelles et Braine-l'Alleud, dans le Brabant), en invoquant des raisons d'esthétique paysagère.  Ca me met hors de moi !

J'invite toutes ces personnes (parmi lesquelles de soi-disant groupes de défense de l'environnement) à se manifester sur cette question: vous préférez alors avoir une belle centrale avec une belle cheminée rouge et blanche qui sort un beau panache de fumée, le tout sur fond de beaux terrils d'un joli noir ?

Alors, regardez un peu plus loin que le bout de votre nez, et réfléchissez trente secondes...

Et puis, pour vous aider, voilà un très beau comparatif de l'impact visuel de différents types de centrales électriques, sur le blog d'Angélie

En savoir plus:

Les 5 nouvelles centrales d'Electrabel: 7sur7
Greenpeace vs. Electrabel sur (entre autres) la question du charbon
Un exemple de l'accueil par la presse belge de l'opération "DVD Al Gore gratuit": La Libre Belgique
Mythes et réalité sur les éoliennes: Blog de Eole
Crédit photo: Marchienne-au-Pont (près de Charleroi), tirée du James Blog

10:08 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : energie, charbon, eoliennes, dvd, electrabel |  Facebook |