09/10/2009

10 bonnes raisons de composter

Et donc, récemment, tu as déménagé dans une maison avec un jardin, et tu as enfin pu accomplir un grand rêve qui te travaillait depuis des années : composter enfin tes déchets de cuisine et tes déchets verts.

Et tu découvres alors tout plein d'avantages que tu n'avais même pas envisagés auparavant. Voici, de la part d'un récent converti, 10 bonnes raisons de passer au composteur !

1) Composter permet de diminuer d'un coup ta production de déchets : les statistiques parlent d'un tiers de poubelle en moins. - 30%, c'est énorme, quand tu sais qu'un Français produit environ 360 kg de déchets par an (1 kg par jour et par personne, deux fois plus qu'il y a cinquante ans).

Ça veut dire que tu contribues à réduire les camions-bennes sur les routes (donc émissions de CO2 en moins...) et à diminuer la quantité de déchets enfouis ou incinérés...

2) Conséquence immédiate : tu remplis drôlement moins vite ta poubelle dite « d'ordures ménagères ». Ta poubelle de 20/30 litres, tu la sors désormais moins d'une fois par semaine, pour une famille de 4 personnes (à condition bien sûr de ne pas y mettre les recyclables !).

3) Conséquence un peu moins immédiate mais qui ravira l'homme de maison (ou sa femme, selon le progrès dans les familles) : tu nettoies drôlement moins souvent ta poubelle ! Tu te souviens, quand la peau du melon que tu avais jetée il y a deux jours commençait à pourrir au fond du sac, le jus marron-noir qui puait, qui coulait par les petits trous causés par le pot de yaourt, qui stagnait au fond de la poubelle, que quand tu enlevais le sac, tu constatais qu'il fallait tout nettoyer à la javel ? Fini, tout ça ! La poubelle que tu jettes, elle est beaucoup plus sèche qu'avant. Pour peu que tu t'arranges pour envelopper un minimum le gras de la viande et les arêtes de poissons, elle ne pue même plus.

composteur-dehors

Le composteur de Sébi et son seau à compost

4) Tu te mets à manger davantage de fruits et légumes. Parce que d'une part tu réalises que l'une des « raisons » qui te freinaient de beaucoup en manger, c'était justement qu'après tu avais plein de pelures, de mauvaises feuilles, de jus, de pépins et de machins qui finissaient par pourrir dans la poubelle. Et d'autre part parce que maintenant tu es impatient d'aller déposer ton offrande, la plus belle possible, au nouveau dieu dans le jardin.

5) Tu as même le droit d'être feignant. C'est vrai que si plus tard tu tiens à utiliser le compost dans ton jardin, il est utile de surveiller le processus de temps en temps (vérifier que le tas ne soit pas trop humide ni trop sec, évaluer l'équilibre entre déchets azotés et déchets carbonés...) et retourner la masse à peu près une fois par mois.

Mais si tu ne te soucies guère de la production de terreau, tu peux juste te contenter de remplir avec tes déchets de cuisine et des déchets verts, le processus suit son cours tout seul et diminue de volume tous les jours. Un copain à moi remplit son composteur depuis dix ans, il n'a jamais atteint le bord !

Ouais, si t'es feignant, tu remplis et tu t'occupes plus de rien. L'écologie c'est faire des sacrifices ? Pas avec le compostage, ça c'est sûr.

6) Composter, c'est propre ! Avec ton composteur, tu as reçu un joli petit seau, que tu utilises dans ta cuisine, doté d'un couvercle bien pratique qui permet de ne pas attirer les mouches et moucherons quand tu ne t'en sers pas. Tu peux vider le seau tous les deux ou trois jours. Ça sent un peu, à la longue, mais le couvercle évite les odeurs dans la cuisine.

7) Tu prends l'air : tu t'offres tous les soirs une petite sortie dans le jardin pour aller déposer l'offrande dans le composteur. S'il ne fait pas beau tu peux attendre un petit peu, de toute façon le couvercle du seau te permet d'attendre, ça ne sentira pas mauvais dans ta cuisine. Ou alors tu envoies tes gosses au composteur, ils adorent ça.

8) Dans le jardin, le composteur ne pue pas, tu peux faire ta vie à proximité et l'oublier. T'aurais vu la tête de mon pote quand tout fier j'ai ouvert la bête pour lui montrer, il avait masqué son nez et sa bouche pour se protéger, avant de découvrir que ça sent juste l'humus. Le principe, c'est justement que les bestioles, là-dessous, bouffent les déchets avant que ceux-ci ne pourrissent, donc l'odeur n'est pas du tout désagréable. Rien à voir avec l'odeur d'une vieille poubelle.

composteur-dedans

9) Composter, c'est pas cher. Très souvent, les syndicats qui gèrent les ordures ménagères vendent aux particuliers des composteurs à des prix dérisoires (10 à 15 euros, cinq à dix fois moins cher que dans le commerce). Souvent en plastique, parfois en bois. En bois c'est plus joli, mais il faut prévoir un entretien supplémentaire pour éviter que les parois ne finissent par se composter elles-mêmes.

10) Tu te réconcilies avec toutes les bestioles du jardin. Tu admires les vers blancs qui grouillent sur les trognons, tu observes le ballet des fourmis qui viennent se servir de l'abondance, tu t'émeus de la petite araignée qui a fait sa toile au-dessus de tout ce petit monde, tu ramènes quelques lombrics quand tu en trouves ailleurs dans le jardin. Tu gères un bon mètre cube de biodiversité rien qu'à toi !

En fait composter ça a tellement d'avantages que tu te demandes pourquoi tu ne t'y es pas mis plus tôt. Même en appartement tu aurais pu, finalement, à la télé l'autre jour il y avait ces jeunes Parisiens, là, des décroissants qui avaient consacré un tiroir d'une étagère pour y mettre leur compost (c'était des lombrics qui faisaient le travail).

Et pourquoi pas ?

Pour tout savoir sur le compostage, voir le guide de l'ADEME.

 

Commentaires

"Pour peu que tu t'arranges pour envelopper un minimum le gras de la viande et les arêtes de poissons, elle ne pue même plus."
j'ai trouvé une solution à ce problème : l'élevage familial de poules.
De plus elles font de bons oeufs dont les coquilles usagées vont rejoindre ton ami le composteur.

Écrit par : DD | 10/10/2009

Répondre à ce commentaire

Dans ma région, l'icdi (intercommunale de collecte et destruction d'immondices) a une équipe de "sébi" qui fait la promotion du tri des déchets dans les écoles, dans les animations et fêtes de quartiers,... Ils passent une grande partie de leur temps à sensibiliser les enfants et les gens au tri des déchets. Ils organisent des formations de guides composteurs bénévoles qui, ensuite,se rendent dans les associations de quartiers, dans les fêtes de village et sensibilisent le citoyen aux vertus du compostage. Ils passent bcp de temps à montrer que non, ce n'est pas sale, non ça ne pue pas, non ce n'est pas cher, non, ça ne prend pas forcément bcp de place. Ils proposent même la fabrication d'un bac à compost "fait main" avec des matériaux de récup. Souvent, les citoyens qui se sont intéressés à la chose, deviennent eux-aussi des ambassadeurs du tri de déchets et du compostage.

http://icdi.be/dispatch.php?url=compost/index.html

Écrit par : Gi | 10/10/2009

Répondre à ce commentaire

CQFD Eh oui, comme tu dis, le compostage est parfois encore victime de certains préjugés, en particulier sur les odeurs.

Et je le confirme: ca ne sent rien !

Un ami à moi prétendait le contraire. Si je ne le croyais pas, je n'avais qu'à venir voir... De fait, son compost n'était autre qu'un tas de fumier à l'air libre. Bien sûr, là, ça sent parce que ca pourrit. Mais un vrai compost dans son bac aéré, à l'abri donc des pluies et de la lumière, ca ne sent rien du tout.

Par contre, perso, j'évite d'y mettre des matières animales (déchets de viandes, os, arêtes, graisses de cuisson...). J'ai lu que toute cette biosphère d'organismes composteurs était strictement "végé" (la nature est bien faite, quand même... ;-)), mais aussi que cela pouvait attirer des nuisibles comme des rats, ou des chats qui viendraient un peu trop souvent tourner autour de ton bac et y laisser leur propre empreinte (qui, elle, sent très mauvais ...).

Pour les coquilles d'oeuf, elles ne se compostent pas en tant que telles, mais elles peuvent aider à l'aération de la matière. Il vaut mieux aussi bien les écraser en petits morceaux, car, d'expérience, si tu répands le compost même deux ans après sur tes parterres ou ton potager, tu peux avoir la surprise de les retrouver quasi-intactes.

Ton climat (Sud de la France) est sans doute plus sec que le mien (Belgique), mais pour bien aérer et empêcher l'excès d'humidité, je retourne mon compost presque chaque week-end (ça prend 5 minutes !). L'apparition de champignons sur le compost lui-même est un indicateur d'excès d'humidité, et donc, qu'il faut retourner plus souvent. A surveiller, donc.

C'est vraiment une bonne idée de reparler de compostage, parce que effectivement, c'est plein d'avantages !

Bonne continuation dans ta nouvelle maison !

Écrit par : David | 11/10/2009

Répondre à ce commentaire

@ DD : ah oui, y a bon, les poules, mais pour le coup il faut pas trop de voisins à proximité immédiate... ils ne sont pas toujours très compréhensifs.
@ Gi : et donc du coup, tu en as un ?
@ David : t'as raison, je devrais broyer un peu plus mes coquilles d'œufs... je les laisse telles quelles, pas top, donc. Le poisson et la viande, je le laisse dans la poubelle normale. Par contre, retourner le compost, j'avoue que j'ai encore jamais fait, et je me dis que ça prendrait plus de cinq minutes (faut ouvrir la bête et y a pas de trappe facile à ouvrir sur le mien)(bon promis, le week-end prochain j'essaie).

Écrit par : Sébi | 11/10/2009

Répondre à ce commentaire

@Sébi : et donc, du coup, j'en ai tjs eu un... et bien avant la création des guides composteurs. Sauf que je fais pas tjs gaffe et que je ne le retourne pas assez... J'ai ainsi eu plusieurs fois une récolte de pommes de terre dans mon compost... :-D

Écrit par : Gi | 11/10/2009

Répondre à ce commentaire

@David : végétariens, les décomposeurs ? Pas tous, heureusement... sinon comment disparaîtraient les milliards de petits cadavres d'insectes, de vers, etc. ?
Ceci posé, je ne sais pas exactement ce qui est favorisé dans l'écosystème très particulier d'un tas de compost, et le souci d'attirer les animaux rôdeurs est tout à fait légitime.

Écrit par : Abie | 19/10/2009

Répondre à ce commentaire

Composteur individuel Bonjour,

Voici un excellent article sur le compostage ! :)
Je me permets toutefois de venir le compléter avec un article sur le même sujet :

http://www.24pm.fr/Recyclage/86-emballage/204-le-fonctionnement-d-un-composteur-individuel

Bonne lecture et à bientôt !

Écrit par : 24pm | 29/12/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.