19/06/2009

Comparatif éclairage (7): Le tube de l'été

Bonjour,

Décidemment, l'avenir semble radieux pour les LED's.
Les applications ne cessent de se multiplier, et parfois, on assiste à une innovation exactement là où on l'attendait le moins.

C'est le cas des tubes fluorescents par exemple.   Ces bons vieux tubes fluorescents sur le modèle desquels les lampes fluo-compactes économiques ont été calquées.  On ne se doutait pas qu'il y avait encore là matière à trouver le moyen de réaliser des économies d'énergie.  Et pourtant, c'est bien sur ce terrain inattendu que la firme jamponaise Toshin Electric s'est lancé dans la bagarre.

Et le résultat est vraiment surprenant : ils sont en effet arrivés à produire un tube lumineux équipé de LED's, 120 exactement, et qui fournit autant de lumière qu'un bon vieux néon de 40 W, mais avec la moitié de l'énergie consommée seulement !

Mieux encore, le tube en question ne nécessite aucune armature spéciale : il peut directement remplacer un néon existant sans aucune adaptation.
Tube à LED

Pour l'instant, vu son prix quelque peu élevé pour le particulier (plus de 200 EUR tout de même....), ce sont surtout les marchés des collectivités ou des infrastructures routières qui sont visées.

Ce qui me séduit particulièrement dans cette avancée, c'est que, si la recherche (et les découvertes) peuvent se poursuivre dans ces voies-là, on pourrait peut-être déjà arriver dans les quelques années qui viennent à des solutions d'éclairage encore meilleures que les fluo-compactes actuelles: un rendement énergétique encore meilleur, moins de substances polluantes, une durée de vie encore plus élevée, et une versatilité accrue.

Et ce futur prometteur n'est peut-être pas si lointain que cela, car, effectivement, on peut maintenant trouver, aujourd'hui déjà, et à prix très concurrentiel (à partir de 6 EUR le spot à LED avec culot E14 ou E27) dans presque tous les (bons) magasins de Bricolage, des gammes d'ampoules à LED, y compris en forme de bulbe ou de flamme, avec un rendu de couleur similaire à celui des meilleures fluo-compactes.

La seule pierre d'achoppement pour l'instant reste les puissances disponibles, car la limite des LED's actuelles est la dissipation de la chaleur produite, qui bien que sans aucune mesure avec celle dissipée par les ampoules à incandescence ou même les fluo-compactes, n'en reste pas moins gênant, car le semi-conducteur constituant la LED ne supporte pas d'être chauffé à plus de 120°C, sous peine de voir ses performances se dégrader rapidement.   Or, au niveau de ce substrat semi-conducteur de petite taille, ces températures sont vite atteintes.  C'est d'ailleurs la raison pour laquelle aussi vous voyez que le tube à LED's de Toshin Electric est surmonté d'un radiateur à ailettes.

Mais le champ d'investiguation est encore très large, et je ne doute pas que les prochains mois et prochaines années nous apporteront encore beaucoup de percées majeures dans ce domaine où le potentiel d'économies d'énergie à réaliser est encore énorme.

En savoir plus:

09:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.