06/03/2009

Mais que va dire Maité ?

malaEt oui, sur son front, il y avait déjà de la place pour écrire "bécasse", Elle en trouvera bien une pour écrire que les lessives classiques, c'est tragique !

Aujourd'hui , on lave plus propre!

Il y eut tout d'abord les lessives sans phosphate , c'était déjà un bel effort pour l'environnement.... mais était ce suffisant ? C'était en tout cas un progrès certain! On se tourne aussi vers les lessives bio qui utilisent des molécules issues de la chimie verte.

Notre choix s'est porté sur les noix de lavages qui ont aussi plein d'avantages. Fruits d'un arbre d' Inde(Sapindus Mukorossi), elles contiennent de la saponine, une lessive naturelle et tout à fait neutre. On les utilise depuis plus d'un an à la maison au rythme d'une à deux lessives par jour! Plus de soucis pour les personnes présentant des problèmes d'allergie ! Un kilo par an, soit un peu moins de 20 euros ! Déchets au compost! Parfois le blanc n'est pas si éclatant, c'est vrai. Mais, comme pour les couleurs claires, j'utilise un peu de percarbonate de sodium, un agent blanchissant non polluant.

Comme laver avec ces noix laisse le linge sans odeur aucune, si cela vous chante quelques gouttes d'essence naturelle de lavande pourront laisser votre linge légèrement parfumé !

Mais soyons réaliste, il s'agit d'une solution transitoire. Une surexploitation de ce type de culture ne se fera pas à la longue sans effet pour l'environnement.

Les machines à laver ont aussi fait d'énormes progrès ; leur consommation d'eau a diminué de moitié ces dernières années ainsi que celle en électricité (30%).

Et puis voilà qu'arrive sur le marché, la machine à laver par électrolyse. Plus de produit du tout; elle utilise un procédé qui  permet de séparer les composants de l’eau, en ions OH- et H+. Les ions OH- ont la propriété d’attirer les saletés et de les retenir, tandis que les ions H+ stérilisent le linge.

Elle consomme un peu plus d'eau, parait-il ! On en dit beaucoup bien ! Pourquoi pas notre prochaine machine?

Quel que soit votre mode de lavage, avec un brin de jugeote, il vous est déjà possible d'être écono-écolo; laver à max 40° quand c'est possible (c'est à dire la plupart du temps), ne pas faire tourner ses machines à moitié vide, et si vous utilisez des produits, ne dépassez pas la dose indiquée!

Moi, de temps en temps, je le lave en famille! C'est plus marrant!

09:00 Écrit par L'Eternelle Optimiste dans Nature | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : nature, lessive, l, noix de lavage, phosphate |  Facebook |

Commentaires

voici le sire du fabricant ainsi qu'un site uniquement dédié à cette machine (commercial)

http://www.haiereurope.com/home.php
http://www.wash2o.fr/

sinon, je n'ai pas encore essayé mmais j'ai vu une émission où ils utilisaient l'eau d'un décantat de cendre pour le lave-linge

Écrit par : wallid | 06/03/2009

Répondre à ce commentaire

Cherche expérience Je suis assez sceptique sur ce genre d'annonces...
Si quelqu'un a une expérience pratique avec ce genre de machine, je serais très intéressant.

Aussi, je ne suis pas chimiste, mais je me pose tout de même deux questions pratiques:

1°) L'électrolyse de l'eau a surtout pour résultat de dissocier la molécule H2O en ses composantes, et produit alors des molécules d'hydrogène et d'oxygène sous forme gazeuse. Ces deux gaz sont quand même dangereux (risques d'explosion). Comment cela est-il géré dans cette machine ?

2°) L'électrolyse implique le passage d'un courant électrique dans l'eau de lavage. On peut raisonnablement supposer que pour obtenir un quelconque effet, ce courant doit être suffisamment important. Et donc, qu'en est-il de la consommation électrique d'une part, et de la présence de tensions électriques dangereuses d'autre part ?

J'attends vos avis avec grande curiosité.

Sinon, pour les fans de Maïté, je signale que chez moi aussi, on ne lessive plus qu'avec des noix de lavage et une goutte d'huile essentielle (bio !) d'un parfum au choix. Et c'est effectivement super-efficace, super-économique, sans déchet aucun (si ce n'est le petit sac plastique complétant l'emballage en tissu).

Pour répondre à ta crainte, l'Optimiste, ces noix de lavage étant des fruits, leur récolte n'implique donc pas la destruction des arbres porteurs.
Donc, je pense que le seul danger d'une surexploitation résiderait dans l'apparition d'une mono-culture dans certains régions.

Quant aux conditions sociales, il existe certaines certifications "commerce équitable".

(Donc, je me répète, mais je suis très curieux d'obtenir des témoignages d'utilisateurs de ce type de machine à laver à électrolyse. N'hésitez pas à intervenir ici !)

Écrit par : David | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

Ma femme a utilisé les noix de lavage pendant plusieurs années, avec agent blanchissant si besoin, antitâche écolo préalable si besoin, vinaigre blanc à la place de l'assouplissant (ça marche très bien) et quelques gouttes d'huile essentielle de lavande pour l'odeur. Et le tout à froid ou à 30°.
Malgré tout, le résultat laissait parfois à désirer. On est repassé à la lessive avec le label écologique européen. Toujours avec vinaigre blanc comme assouplissant et huile essentielle pour l'odeur.

Les noix de lavage viennent de loin, non ?
Que vaut le label écologique européen ?
Et que dire de ces boules de lavage écolo avec une espèce de pierre dedans ?

J'attends ton enquête ! :•)

Écrit par : Sébi | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

A Sébi... La saponine devient plus efficace avec des températures plus hautes ; je lave quasi tout le temps à 40 °.A basse température , il vaut mieux utiliser des programmes plus longs .
Pour le reste , je me renseigne et je te tiens au courant!

Écrit par : L'eternelle optimiste | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

Noix Effectivement, la saponine doit se dissoudre dans l'eau de lavage pour être efficace.
Et cette dilution se fait mieux à mesure que la température augmente.

La règle est que en lavant plus froid, il faut augmenter le nombre de noix dans le tambour, choisir des programmes plus long. La bonne nouvelle, c'est que les noix en question dureront plus longtemps.

Pour être honnête, il faut bien reconnaître qu'effectivement, pour certaines taches tenaces, les noix de lavage sont parfois limitées.
Dans ces cas-là, chez nous, on imprègne aussi avec un détachant écologique au préalable.

L'argument de la distance est valable. Mais il faut tout de même ten ir en compte que la "production" de ces noix en elle-même ne nécessite pas de transformations, donc pas d'énergie. Les poudres à laver chimiques, elles, sont très énergivores à produire. L'un dans l'autre, je pense que cela devrait se compenser largement... surtout qu'on n'a besoin que d'un malheureux kilo de noix pour une année complète de lessives !

Pour les boules de lavage, c'est un peu comme pour la machine à électrolyse: je suis TRES sceptique ! Mais je suis aussi curieux d'avoir un avis de première main.

Bonne fin de week-end à tous et toutes.

Écrit par : David | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

histoire d'entretenir le sceptisisme :

voici la machine sans eau

http://www.switched.com/2007/08/30/wash-clothes-minus-the-water-and-suds/

;-)

Écrit par : wallid | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

concernant la WasH20 David semble avoir raison d'être sceptique, y a t'il quelqu'un d'abonné à que choisir qui peut nous faire un résumé (pas recopier l'article car c'est je pense interdit) http://test-comparatif.quechoisir.org/F-REF6050-Lave-linge/?f=_ leur commentaire général suffit à faire comprendre "autres façon de (mal)laver"

Écrit par : wallid | 11/03/2009

Répondre à ce commentaire

voici un lien vers un blog d'utilisatrice (satisfaite) de l'usage de la cendre pour laver le linge

http://frogblog.skyrock.com/995322778-Lessive-bio-ecolo-a-faire-soi-meme.html

Écrit par : wallid | 19/03/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.