20/02/2009

Voiture branchée

Bonjour,

La voiture électrique, on en parle, on en parle....  Mais elle est toujours aussi rare sur nos routes.
Et pourtant, pas un mois ne s'écoule sans que l'une ou l'autre annonce plus ou moins tonitruante ne soit faite sur le sujet.

Cette fois-ci, c'est d'un consortium créé et centré sur l'Université du Delaware que vient cette info étonnante.

Un des reproches que l'on fait encore aux solutions électriques ou hybrides actuelles est le coût élevé de la technologie et son impact sur la rentabilité du véhicule.  Aux Etats-Unis où les prix des carburants sont sans aucune commune mesure avec ce que l'on connaît en Europe, la rentabilité n'est pas au rendez-vous.  Et aux Etats-Unis plus que n'importe où ailleurs, si ce n'est pas rentable, ce n'est pas viable.

L'Université du Delaware et ses partenaires proposent une approche plutôt originale pour résoudre cette question.
Prenons deux cas de figure possibles, basés sur les propositions du Consortium MAGICC.

1°) Equipons les véhicules électriques de panneaux solaires.  Ce faisant, on augmente directement l'autonomie du véhicule pendant son utilisation.   En soi, ce n'est pas nouveau comme idée, mais en poursuivant le raisonnement, le consortium pose le constat que, le véhicule n'étant utilisé que pendant 1 ou 2 heures chaque jour, on peut très bien se trouver dans la situation où les batteries se retrouvent chargées par l'énergie solaire, et que pendant plusieurs heures par jour, la production d'électricité solaire soit perdue.   Qu'à cela ne tienne: branchons le véhicule sur le secteur !  Non pas pour le charger, mais bien, au contraire, pour y injecter le surplus de production d'électricité solaire !   Et voilà notre voiture devenue un générateur électrique qui vous rapporte directement le prix de revente de tous ces kilowatts.   D'après les estimations, ce sont ainsi environ 19 kW qui peuvent être produits par jour (Hypothèse de 12 heures d'ensoleillement)

2°) Une toute autre façon encore d'aborder les choses est de considérer la problématique des pics de consommation.  Comme on peut le voir en observant les courbes de consommation électrique sur le réseau au cours d'une période de 24 heures, à certains moments de la journée, cette consommation atteint des pics.   Or, un réseau électrique doit être calibré pour pouvoir produire et acheminer ces pics de consommation.   Si l'on pouvait étaler ces pics de consommation dans le temps, on réduirait d'autant la nécessité de devoir mettre en ligne de nouvelles capacités de production (= de centrales).   C'est ce que l'on fait déjà, par exemple en Belgique, depuis 40 ans, à la centrale hydraulique de Coo, où l'on pompe de l'eau dans un bassin supérieur pendant la nuit (lorsque la consommation électrique est la plus faible) pour la laisser redescendre en produisant de l'électricité pendant les heures de pointe.
Quel rapport avec notre voiture électrique ?  Et bien, c'est tout simple: utilisons la batterie de notre voiture de la même façon : on recharge la voiture pendant les creux, et on relibère tout ou partie de cette énergie sur le réseau pendant les pics de consommation.   C'est intéressant, mais il faut quand même tenir compte du faible rendement du processus de recharge des batteries depuis le secteur.  Donc cette solution ne peut être envisagée que couplée à l'utilisation des panneaux solaires.

MAGICC Prototype
Le prototype existe déjà, et la technologie semble tout à fait au point.

Voilà donc bien un pas dans la bonne direction pour ouvrir (enfin !) les portes du marché aux véhicules électriques.

09:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Commentaires

Je suis curieux de savoir combien de km peut parcourir une voiture électrique en chargeant ses batteries pendant 12h en plein soleil et avec 4m² de panneaux pv... On estime la puissance reçue en plein soleil à 1000W/m². Avec un rendement de 25% (utopiste actuellement), ça nous fait donc 4*1000*0.25*12 = 12kWh. A ceci, nous devons retirer les pertes de rendement du chargement et du déchargement de la batterie, du moteur et de la mécanique. Il nous reste quoi? 8kWh?
En Belgique vu l'ensoleillement j'imagine qu'on peut encore diviser ce chiffre par 2 ou 3. Soyons positif, il nous reste 4kWh par jour.

Le pouvoir calorifique du diesel est d'environ 10kWh/l. Pour une voiture qui consomme 6l/100km ça donne 60kWh/100km. Avec un moteur qui a un rendement de 33% et une transmission de 90%, ça fait 18kWh/100km.

Donc notre voiture électrique en Belgique pourrait parcourir 22km par jour grâce au soleil!
Bon, j'ai certainement fait plein d'erreurs et utilisé des chiffres optimistes, alors si un pro passe par là.... :-)

Autre chose: si la batterie de notre voiture sert à lisser les pics de consommation, je ne voudrais pas partir de chez moi à 13h quand tout le monde vient de cuisiner.

Écrit par : Tof | 20/02/2009

Répondre à ce commentaire

Tof> C'est sûr que 22 km c'est pas brillant brillant en soi, mais quelle proportion de gens fait plus de 22 km par jour pour aller bosser ?
Moi j'en fais environ 30 (2x15, aller et retour). Ça pourrait réduire déjà de près de 70% ma consommation d'essence... (mais ça sous-entend un véhicule hybride)

Écrit par : Sébi | 20/02/2009

Répondre à ce commentaire

Tof, Sébi Vous avez tous les deux raison.
La vision d'une voiture roulant à la seule énergie solaire est un peut trop optimiste (Merci pour l'exercice, Tof).
Ceci dit, ce solaire peut venir en complément d'une autre source d'énergie : par l'hybridation (comme le suggère Sébi), ou bien par une "prise" conventionnelle. Ces deux pistes n'étant d'ailleurs pas mutuellement exclusives.

Bon week-end !

Écrit par : David | 20/02/2009

Répondre à ce commentaire

Et il y a aussi la voiture à air comprimé. Exemple la tata nano de tatasteel. Il n'y a plus de problème de recyclage de la batterie. Le principe : on comprime de l'air à l'arrêt (par une prise de courant ou un panneau solaire) ou lorsqu'on freine; cet air sous pression entraîne un moteur pendant environ 200Km. L'ironie est que l'idée est française et que personne n'en a voulue en Europe. C'est un indien (tatasteel) qui défend le projet. Deuxième ironie, le moteur est si simple que la voiture peut être commercialisée pour 3000€ alors que l'aide de l'état (français) est de 5000€ (pas de CO2/Km), donc à chaque achat on pourrait se faire théoriquement un bénéfice de 2000€?!!?

Eric

Écrit par : Eric | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas dit non plus que je trouvais inutile d'utiliser des panneaux solaires sur une voiture! Mais bon, actuellement je doute que ce soit rentable.

Pour la voiture à air comprimé, ça me fait bien rire vu le pauvre rendement d'un compresseur (ça dégage énormément de chaleur).

Écrit par : Tof | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

ce n'est pas la nano qui est a air comprimée.
il y a eut un partenariat avec MDI pour leur moteur à air mais sans résultat jusqu'à ce jour. MDI promet la mise en vente de ses voitures pour l'année prochaine (et cela depuis plus de 10ans :-)) )
http://www.mdi.lu/
http://www.tatanano.com
http://tatamotors.com/our_world/press_releases.php?ID=281&action=Pull

Écrit par : wallid | 22/02/2009

Répondre à ce commentaire

Nano Arlésienne ? Ca fait déjà un moment que j'ai posé quelques questions "gênantes" à MDI.

En particulier, quid du chauffage de l'habitacle et du dégivrage des vitres. Effectivement, avec leur moteur à air comprimé, on peut supposer qu'il n'y a pas, ou en tout cas très peu, de chaleur à récupérer pour le chauffage.

J'ai reçu une réponse "standardisée" me renvoyant à leur site... qui, à cette époque-là, ne parlait pas du tout de cette problématique.

Je dois avouer que je me fatigue très vite de ces produits "Arlésienne" que l'on promet, mais que personne ne voit jamais.

Je crains que le même phénomène ne finisse par emporter mon intérêt pourtant très prononcé pour l'éolienne Starck...

Écrit par : David | 22/02/2009

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas encore fait de comparatif mais je pense m'acheter une auto avant la fin de l'année, le rêve ca serait une petite voiture de ville à consommation minimale, mais le choix va être difficile. Je trouve aussi que c'est assez lourd de voir que tous ces prototypes ne sortent jamais des garages de leurs inventeurs.

Écrit par : Cédric D. | 24/02/2009

Répondre à ce commentaire

les modèles au biogaz vu aussi à la tv : à stockholm, ils ont déjà des trains et des autos qui fonctionnent au biogaz (méthane etc de récupération en povenance des secteurs de l'industrie primaire)
http://www.biogasmax.fr/197-voiture-performante-roulant-au-carburant-biogaz-presentee-lors-dun-evenement-a-stockholm.html

Écrit par : Cédric D. | 24/02/2009

Répondre à ce commentaire

concernant les voitures au gaz naturel(pas le lpg) la suisse a de nombreux modèles en vente (il s'agit de grandes marques avec adaptateur) et EDF (france) avait un projet de compresseur domestique pour remplir son réservoir à la il faut savoir que ces véhicules peuvent rouler 'presque' indifférement au gaz naturel ou bien au biogaz

Écrit par : wallid | 26/02/2009

Répondre à ce commentaire

un peu plus d'infos sur la nano (en anglaisà apparement Mr Tata a plein de projet (diesel, electrique, hybrid, et finalement il y a bien un projet de nano a air comprimé)

http://en.wikipedia.org/wiki/Tata_Nano#Technical_specifications

Écrit par : wallid | 28/02/2009

Répondre à ce commentaire

salon de genève bolloré présente au salon de genève une voiture tout électrique pour fin 2009

http://web.me.com/maona/i_/Ecologie/Entr%C3%A9es/2008/10/3_Une_voiture_%C3%A9lectrique_Bo_au_salon_de_lautomobile.html

elle a des panneaux PV

il y a également une autre voiture

http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=24003

Écrit par : wallid | 07/03/2009

Répondre à ce commentaire

Merci pour les liens Walid !

Écrit par : Cédric D. | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

La voiture à hydrogène + panneau solaire pour électrolyse Il est incroyable de ne pas voir d'article sur la solution qui semble être la meilleur solution comme carburant pour l'automobile individuelle indépendante: [u]combiner la voiture à hydrogène rechargeable à partir[u] d'énergie renouvelable produite par [u]des panneaux photovoltaïques[u].

Pour quelle(s) raison(s) les efforts ne sont pas portés vers cette solution facile à démultiplier, jusqu'au particulier?

Écrit par : La Cabane sul' Dos | 30/03/2009

Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui 29-12-2012
Quoiqu'il y a aujourd'hui, d'ailleurs je vous invite vivement a aller voir cette page qui renseigne bien,
sur CETTE
NOUVELLE
SOURCE
D'ENERGIE
A
BASE
D'ALGUES,
ECONOMIQUE
ECOLOGIQUE

http://cdurable.info/Premier-petrole-renouvelable-et-reducteur-de-CO2,3173.html

la Cabane sul' Dos.com

Écrit par : La Cabane sul'Dos | 29/12/2012

@La Cabane sul' Dos
effectivement, je trouve aussi que ca devrait être l'objectif final, on pourrait imaginer d'imenses parc éolien en mer qui ne servirait qu'à produire de l'hydrogène en batterie pour les voitures

Écrit par : Cedric D | 10/04/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.