26/12/2008

Cosmos 1899

Bonjour,

Je ne résiste pas....

Ca n'a rien à voir avec l'écologie (quoique je pourrais vous pondre une longue diatribe sur les dangers du stockage des déchets nucléaires....), mais juste pour le sourire, voici une petite parodie d'une série télé de mon enfance encore fort appréciée de nos jours : Cosmos 1999.

Ici, un internaute s'est amusé à imaginer ce qu'aurait donné cette série de science-fiction si elle avait été réalisée à l'époque du cinéma muet.

Ca donne un petit bijou d'humour, parfaitement maitrisé et monté, et même si on ne connaît pas la série originale, on appréciera les détournements de situation et les clichés du cinéma muet qui sont repris ici avec brio.

Allez, profitez-en... c'est cadeau !

 

 

A vendredi prochain...

09:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/12/2008

Accumulateurs et chargeurs (3)

Bonjour,

Pour finir cette série d'articles sur les accus et les chargeurs, voici quelques conseils en vrac qui vous permettront de porlonger la vie de vos accumulateurs.

  • N'utilisez jamais de chargeurs rapides.   Plus la charge est lente (plus le courant de charge et la température sont faibles), plus vos piles dureront longtemps.
  • Déchargez une pile Ni-Cd selon une décharge contrôlée pour éviter l'effet mémoire.
  • Evitez la décharge profonde pour tous les types de piles.
  • Une pile Ni-Cd atteinte de l'effet mémoire peut être récupérée si elle est confiée à un bon chargeur: celui-ci effectuera 2 ou 3 cycles de charge/décharge contrôlées, ce qui dans la grande majorité des cas restituera à la pile ses performances optimales.
  • Tous les accus rechargeables perdent une partie de leur charge même sans être utilisés.   Tous les deux ou trois mois, il peut être bon de prévoir une recharge d'office de vos piles.
  • Ne laissez pas traîner des piles rechargeables dans des appareils que vous n'utilisez plus ou peu souvent.
  • Ne pas utiliser de piles rechargeables dans des appareils peu consommateurs comme des horloges à aiguilles ou des télécommandes peu utilisées.
  • Les accus Lithium s'usent même si on ne s'en sert pas: n'achetez donc pas d'accus lithium en réserve.
  • La durée de vie d'un accu Ni-MH est essentiellement fonction du nombre de recharges.  Pour cette raison, ne rechargez un accu Ni-MH que quand c'est nécessaire.
  • Pour éviter la surcharge, ne rechargez pas systématiquement un accu Ni-MH jusqu'à sa pleine capacité.   On estime généralement que l'on améliore sa durée de vie si on reste à 80 % de sa pleine capacité.  Cette remarque n'est pas pertinente avec un bon chargeur qui évitera toujours la surcharge.
  • La température, dans un sens comme dans l'autre, a une grande importance pendant la recharge: Essayez de toujours recharger vos piles dans des températures variant entre 18 et 25 °C.
  • Pour la même raison, ne stockez jamais d'accus à des températures supérieures à 40 °C , ni à des températures inférieures à 0 °C.
  • Pour l'environnement, rapportez toujours vos piles rechargeables usagées ou les appareils qui en contiennent dans un point de collecte adéquat.

Enfin, une dernière réflexion:

Les Fêtes de Fin d'Année sont là.  Chaque année, je vous propose d'offrir des cadeaux utiles (comme des ampoules économiques) autour de vous.

On pourrait y ajouter des piles rechargeables et/ou un bon chargeur... pourquoi pas ?

De toute façon, on peut très simplement éviter d'offrir des cadeaux qui utilisent des piles: il existe plein de jeux de société ou de jouets qui n'utilisent pas de piles !

Un geste tout simple pour notre environnement....

A vendredi prochain, et bon week-end.

09:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/12/2008

C'est cadeau !

Bonjour,

Avec l'approche des Fêtes, les éternelles questions refont surface: Mais que vais-je donc bien pouvoir offrir ?

cadeau vertPlutôt que de gaspiller bêtement votre argent à acheter des objets inutiles et nuisibles à l'environnement, voici quelques idées de cadeaux plus utiles, pour tous les goûts et toutes les bourses.

 

  • Des ampoules économiques: Observez préalablement les luminaires chez vos amis ou famille, et choisissez quelques modèles de bonnes ampoules économiques (ou LED's).  Achetez des ampoules de qualité: vous arriverez ainsi à convaincre les plus sceptiques.  Voyez aussi mon comparatif éclairage pour vous aider dans vos choix.
  • Des noix de lavage: Une bonne alternative à tous les produits de lavage classiques.  Un kilo suffit pour un an de lessive pour une famille de quatre personnes.  Ma copine l'Eternelle Optimiste m'a convaincu.
  • Des piles rechargeables et/ou un bon chargeur: Je vous ai déjà bassiné pendant deux semaines avec ce sujet-là.  A vous de le mettre en pratique, maintenant.... ;-)
  • S'il y a de la place, offrez un bac à compost.  Pourquoi pas ?  Ca coûte vraiment pas cher, et au moins, ça, c'est original !
  • Vous avez un distributeur de café au bureau ?  Offrez donc des tasses ou des mugs à vos collègues.  Ce seront autant de gobelets en plastique économisés.
  • Des plantes en pot plutôt que des fleurs coupées.  Incluez-y du lierre, ce qui constitue un excellent moyen de dépolluer l'air intérieur.
  • Une lampe de poche LED à dynamo intégrée: ca coûte moins cher que le jeu de piles alcalines d'une lampe de poche normale.  Et au moins, jamais de mauvaise surprise: avec la dynamo, il y a toujours d ela lumière quand on en a besoin.  En plus, certains modèles peuvent aussi servir de chargeur pour téléphones mobiles.  Un beau cadeau à offrir.
  • Un ou plusieurs bloc multi-prises à interrupteur: Comme je l'écrivais il y a quelques semaines : Rester branché, c'est démodé !
  • Un abonnement à un fournisseur de vidéos à la demande: Si disponible dans votre région, ce genre de système permet d'éviter les DVD's physiques et les nuisances que ces petits bouts de plastique engendrent.   A défaut, le même abonnement auprès du vidéo-club le plus proche de chez vos amis ou famille peut faire l'affaire.
  • Un citytrip, incluant le voyage en train:  Au départ de Bruxelles, on peut ainsi se rendre à grande vitesse à Paris, Londres, Amsterdam ou Cologne.  D'autres grandes villes sont aussi accessibles.  Et une fois sur place, les transports en commun de ces villes font merveille.
  • Le livre "L'écono Ecolo" qui fourmille de petits trucs pour préserver l'environnement et économiser de l'argent.  Plein d'autres titres du même genre sont disponibles aussi.  
  • Des vêtements en coton bio: de grandes chaînes de magasins vestimentaires (dont le C&A) proposent maintenant une gamme très étendue de vêtements bio.   Compte tenu de la qualité, le prix n'est pas surfait.
  • Puisqu'on y est: un joli petit gilet ou pull (bio) pour l'intérieur.  De ce fait, vos amis ou votre famille pourront diminuer le chauffage de leur habitation d'un petit degré et réaliser d'importantes économies.
  • Un panier de fruits et/ou légumes bio locaux.  Inutile d'offrir des pommes bio de Nouvelle-Zélande: ce n'est pas écolo, et il en existe d'aussi bonnes près de chez vous.  Alternative selon les goûts: si vous avez une ferme laitière bio près de chez vous, vous pourrez y trouver des paniers de fromages, yaourts etc...
  • De façon générale, n'hésitez pas à interroger vos amis ou votre famille sur ce qui leur serait vraiment utile.  L'effet de surprise n'y sera peut-être plus, mais au moins, vous éviterez ainsi d'offrir un objet qui finira rapidement au fond de la cave ou du grenier... voire à la poubelle.   Et quand vous procédez aux achats, choisissez toujours l'alternative la plus écologique.
  • Banissez tous les produits incluant ou nécessitant des piles.
  • De même, n'offrez pas de produits cosmétiques: ils risquent fort de ne pas être au goût de la personne à qui vous l'offrez et risque de finir rapidement à la poubelle.  Offrez alors plutôt un bon d'achat dans un magasin vendant des cosmétiques bio.
  • N'offrez jamais un animal, même et surtout à un enfant.  Ce n'est pas un objet, mais un être vivant.  Si vous l'offrez à un enfant, il ne comprendra pas cela, et aura tendance à toujours considérer les animaux comme des objets ou des jouets.  Ce genre de perception est malheureusement durable et peu (mal) influencer la perception qu'a l'enfant de la nature tout au long de sa vie.
  • Choisissez des produits locaux plutôt que des produits venant de loin.  Privilégiez les filières bio courtes (du producteur bio au consommateur).   Vous réduirez ainsi les émissions de CO2 et participerez réellement à l'économie bio de votre région.
  • Gare au suremballage: Préférez du papier cadeau à base de papier recyclé.  Ca existe, c'est aussi joli, et c'est mieux que du papier cadeau plastifié.

Voilà quelques idées et réflexions qui ne manqueront pas de faire mouche et de souligner votre engagement envers notre planète.

Si vous en avez d'autres, postez-les ici pour le plus grand intérêt de tous.

Bon week-end et à vendredi.

09:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

05/12/2008

Où l'on commence par une pétition

Alors là, tu vois, pfiou !

Ça fait deux ans presque que je lis ce blog, là, Grandeur Nature, que au début j'osais à peine commenter tellement j'étais bouche bée devant les articles fouillés, les analyses pertinentes, les enquêtes indépendantes, tout ça, que rédigeait David, citoyen plein de bon sens qui ne s'en laisse pas raconter.

La semaine dernière, David m'a proposé de venir enrichir (?) ponctuellement son blog de mes réflexions toutes personnelles sur l'écologie. Parce que vois-tu, dans ma vraie vie comme sur mon vrai blog (hop, promo), je présente quelques caractéristiques de ce qu'on appelle "un écolo". Des caractéristiques, comment ça ? Eh oui : être écolo, c'est comme être gaucher, c'est pas forcément à 100%. Par exemple, je suis droitier, la batte de base-ball je la tiens quand même du côté gauche, et j'ai un copain qui est gaucher, il shoote quand même dans le ballon du pied droit, tu vois ce que je veux dire maintenant ? Ben voilà, moi c'est pareil, je suis écolo mais seulement de la main gauche.

Bigre, l'affaire semble déjà mal barrée ; on parle d'enrichir un blog génial, et me voilà à parler de foot et de base-ball. BREF. Après une longue réflexion et malgré un trac pas possible, et aussi parce que j'aime bien me faire supplier, j'ai fini par accepter. Tant pis pour la Belgique.

Alors avant de nous égarer davantage, et pour ma première contribution, je vais donc te parler... d'OGM.

Tu sais sans doute qu'en France (tu sais, la France ?), le gouvernement a voté en avril dernier une loi "ni pro ni anti OGM", laissant aux agriculteurs le droit de cultiver "avec ou sans OGM". C'est à dire que celui qui voudra cultiver sans OGM devra se débrouiller avec la contamination du voisin qui aura le droit de cultiver OGM. Marie-Monique Robin l'a pourtant montré dans son film Le Monde selon Monsanto, avec les exemples de l'Amérique centrale : on ne peut pas lutter contre la dissémination des OGM.

En signe de protestation, et pour se protéger des effets de cette loi, plusieurs maires ont pris des arrêtés afin de déclarer le territoire de leur commune "zone interdite aux OGM". C'est le cas de la municipalité du Thor (Vaucluse)(France, donc), qui a pris un arrêté en ce sens le 20 mai 2008. Comme souvent, cette délibération a été attaquée au Tribunal administratif, en l'occurrence celui de Nîmes par le préfet de Vaucluse.

Le collectif anti-OGM 13-84 appelle "à apporter votre soutien à la municipalité du Thor dans sa décisionà affirmer votre volonté de choisir de vivre dans un monde sans OGM soucieux de protéger la biodiversité et la vie", en signant cette pétition.

Soutien à la mairie du Thor

Comme d'habitude, on n'est jamais sûr de l'impact des pétitions, mais celles-ci présentent au moins l'avantage d'être un moyen d'attirer l'attention. Maintenant, tu fais ce que tu veux !

Voilà, voilà !

Pour ma part je remercie David pour l'invitation, c'est sympa aussi de mettre un peu le foutoir chez les autres. Sois gentil, dis-lui merci aussi, ça évitera qu'il se dise qu'il a fait une bourde.

A bientôt,

Sébi !

09:00 Écrit par Sébi dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |