29/08/2008

Téléphone vert

Il y avait déjà le téléphone rouge, le téléphone rose, bientôt naîtra peut-être le téléphone vert.

Le GSM, ou téléphone mobile, a, en quelques années complètement envahi nos vies. Ce ne sont pas moins d'un milliard de terminaux portables qui auront été vendus de par le monde rien qu'en 2007.  Et ce n'est pas fini.  L'émergence d'une importante classe moyenne en Chine devrait contribuer à maintenir le rythme dans les années à venir.
greenmobile

Tous ces petits bijoux de technologie ne vont pas sans dommages pour notre environnement.  Je ne rentrerai pas dans la polémique autour de la nocivité supposée des ondes émises par les dispositifs, et me cantonnerai donc au domaine des rejets en cours du cycle de vie de l'appareil.

On distingue toujours dans ce genre de sujets les trois phases du cycle de vie de l'objet:

  • Sa production: pour un GSM, concentré d'électronique, on fait appel à des quantités importantes de minerais parfois très rares, nécessitant des processus d'extraction, de raffinage et de préparation souvent très polluants pour la production des semiconducteurs.  Les coques sont basées sur l'utilisation de plastique moulé ne contenant encore que très rarement des matières premières recyclées.  La production proprement dite de tout cela génère beaucoup de rejets: des gaz à effet de serre, bien sûr, mais aussi l'utilisation de beaucoup d'eau, de solvants, et autres produits chimiques.  L'acheminement des centaines de composants nécessaires au départ du monde entier vers l'usine de production allourdit encore le bilan CO2, tout comme la distribution finale jusqu'au consommateur.
  • Son utilisation: Outre les consommations électriques des opérateurs de téléphonie mobile pour assurer le fonctionnement de leurs installations techniques et de leur administration, la multiplication des chargeurs parfois encore branchés en permanence engendre un gaspillage d'énergie phénoménal.  Savez-vous par exemple que votre chargeur qui ne consomme "que" 5 watts, si vous le laissez branché en permanence, gaspillera pas loin de 45 kWh par an que vous payez de votre poche !  Et si vous êtes plusieurs dans votre ménage, multipliez ce chiffre par le nombre de chargeurs différents....  Au prix actuel de l'électricité, est-ce bien raisonnable ?   Une estimation récente chiffrait que la consommation des appareils en veille (incluant les chargeurs de GSM) représentait, pour un pays comme la France, la production intégrale de deux unités nucléaires.  Pas moins !
  • Sa mise au rebut: De part les grandes quantités de produits potentiellement dangereux qu'il contient, le téléphone portable devrait systématiquement faire l'objet d'un recyclage au lieu d'une mise au rebut.  C'est d'ailleurs obligatoire en Europe.  Le recyclage permet de récupérer certains matériaux précieux (or, argent, platine,...) et aussi de recycler les batteries.   Malheureusement, actuellement, seuls 1 à 2 % des GSM sont effectivement collectés pour être recyclés. Le consommateur a plutôt tendance à stocker son vieux GSM dans un tiroir, sans doute par crainte (peu justifiée, selon moi) d'une utilisation frauduleuse des informations éventuellement encore stockées dans les mémoires du téléphone.


Heureusement, des initiatives sont prises au niveau des constructeurs.  Sous l'impulsion du WWF, à peu près tous les constructeurs ont élaboré ensemble des méthodes de production plus respectueuses de l'environnement, en incorporant par exemple des fibres recyclées ou même végétales (bambou, par exemple) dans le plastique des coques, voire même en concevant des coques 100% biodégradables qui engendrent un joli tournesol après l'avoir planté dans un pot de fleur. biodegradablecovers
Des efforts importants sont également consentis pour fabriquer des chargeurs 10 fois moins énergivores et en augmentant la qualité et donc la durée de vie des batteries.

Début septembre, un célèbre fabricant finlandais devrait lancer une campagne d'information des consommateurs.  Affaire à suivre.

Quant à nous, consomm-acteurs, quelques petits trucs simples:

  • Débranchez tous vos chargeurs quand ils ne sont pas utilisés.
  • Eteignez votre GSM la nuit s'il n'est pas indispensable que vous soyiez joignable 24 heures sur 24: vous diminuerez le besoin de le recharger et donc sa consommation électrique, et vous prolongerez de 30 % sa durée de vie.
  • Pensez à l'achat d'un ensemble main-libres pour votre voiture: c'est mieux pour votre sécurité, et vous pourrez ainsi aussi recharger votre appareil de façon très écologique (l'électricité produite par une voiture est souvent excédentaire et sa production est plus efficace que le réseau de distribution où les pertes d'acheminement sont énormes; l'utiliser pour recharger piles et batteries rejette donc moins de CO2 que d'utiliser le réseau).  Optez pour un modèle universel qui survivra ainsi à votre gsm actuel.
  • Au rayon des gadgets, on trouve plusieurs modèles de chargeurs à énergie solaire, voire même éolienne.  Un bon investissement et assurémment, vous paraîtrez très branché.  "Grandeur Nature" vous en avait présenté un modèle parmi bien d'autres il y a quelques mois dans cet article.
  • En fin de vie, ne stockez pas votre GSM, mais apportez-le dans un point de collecte.  A ce sujet, je ne suis pas très d'accord avec des oeuvres prétenduement "humanitaires" qui collectent des GSM quasi usagés pour les envoyer (les revendre) dans des pays en développement.  Non seulement, une fois là-bas, ils ne seront plus jamais recyclés, mais en plus, je pense qu'il ne s'agit pas là du besoin le plus criant de ces populations défavorisées.  En revanche, certains organismes collectent les GSM usagés pour les revendre à des filières de recyclage et consacrent ensuite cet argent à des projets humanitaires.  Ce processus là doit évidemment être encouragé.  A chacun d'entre nous d'être attentif sur la finalité de la collecte.
  • Lors d'un achat, n'hésitez pas à mettre le prix et achetez un produit de qualité.  Il durera plus longtemps et vous coûtera moins cher sur le long terme.  Comme on dit souvent, "Le bon marché coûte cher".   L'idéal est de se diriger vers un appareil simple de bonne qualité, plutôt qu'un bazar bourré de gadgets inutiles qui vous coûtera le même prix mais rendra l'âme à la moindre contrariété.  Si votre budget est limité, faites donc plutôt des compromis sur l'équipement, mais pas sur la qualité.  A moyen et long terme, c'est toujours rentable.


A vendredi prochain !

09:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Pfiou, bravo pour l'article. Pour ma part j'ai commencé à opter pour le chargeur solaire (mais je crois que je déconseillerais celui que j'ai).

Écrit par : Sébi | 30/08/2008

Répondre à ce commentaire

bonjour perso je ne l'emploi quasi jamais il est ds le vide poche de la voiture pour " si panne " aussi non ligne fixe...très mauvaise consommatrice je suis
bon WE amitié

Écrit par : nays | 30/08/2008

Répondre à ce commentaire

Kouwwwaaaah ???? On enterre la coque de son gsm et il pousse des tournesols ????
Comme c'est powétik !!!! ;-)
Sans rire, un peu comme Nays, je ne suis pas une bonne consommatrice.

Écrit par : Gi | 01/09/2008

Répondre à ce commentaire

Chouette article! chez moi...c'est surtout la messagerie qui fonctionne!

Écrit par : l'eternelle optimiste | 02/09/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.