20/06/2008

L'autre soleil

Bonjour à tous et à toutes,

Parmi les techniques de production d'énergie au départ de l'énergie solaire, le particulier en connaît particulièrement deux dont il peut voir les applications et juger de leur énorme potentiel chez lui: le solaire thermique (produisant de l'eau chaude) et le solaire photovoltaïque pour la production d'électricité.

D'un point de vue industriel, cependant, on peut parfois arriver à d'excellents résultats en combinant ces deux techniques.

Dans le sud de l'Espagne près d'Almeria, là-même où, il y a une trentaine d'années furent tournés tant et tant de westerns spaghettis, par exemple, on utilise de grands miroirs paraboliques rectilignes qui concentrent le rayonnement solaire sur un tuyau passant par leur foyer.  En bout de chaîne, on retrouve de la vapeur que l'on peut utiliser pour actionner des alternateurs produisant du courant électrique.
fresdemo
Ainsi, une centrale pilote de 1 MW, Fresdemo, y est déjà en fonctionnement depuis 1 an.  Ce prototype servira d'évaluation du procédé jusque fin août 2008.   Après cela, la production en série d'unités de 50 MW pourra commencer.


Une autre méthode de production d'électricité basée sur le soleil est la fameuse tour solaire.  Deux exemplaires, basés sur des principes complètement différents, en existent déjà dans le monde: une en Australie, et une autre encore dans le sud de l'Espagne, près de Séville cette fois (Voyez cette incroyable vidéo en fin d'article).

solar_tower_sevilla
Des miroirs concentrent aussi le soleil, mais vers un foyer unique au sommet d'une tour, où la température de 400°C ainsi atteinte sert également à produire de la vapeur pour faire tourner des alternateurs.

11 MW sont ainsi déjà produit par cette tour.

En Australie, dans un des déserts les plus arides au monde, une autre tour solaire utilise un principe différent:

solar tower enviromissionLa tour (dont le prototype existe déjà depuis plus de 25 ans !) est basée sur une grande structure de verre qui, par effet de serre, chauffe l'air qui se trouve en dessous d'elle.Schéma_fonctionnel tour solaire

Cet air, qui comme chacun s'en souvient depuis la brillante démonstration des frères Montgolfier, étant plus léger que l'air ambiant plus froid, s'engouffrera alors dans une sorte de grande cheminée où il actionnera au passage des alternateurs électriques.



Ces solutions, pour exotiques qu'elles paraissent, ont déjà au moins le mérite d'exister, et d'avoir prouvé la faisabilité des différents concepts.  Contrairement à des annonces retentissantes que l'on entend parfois à propos de telle ou telle nouvelle technique de production de panneaux photovoltaïques, on n'en est plus à la simple curiosité de laboratoire.

Il y a ici un réel potentiel de développement pour une technologie efficace et très performante.

En savoir plus:

A vendredi prochain !

09:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

très très intéressant bon week end
amicalement

Écrit par : Laura | 20/06/2008

Répondre à ce commentaire

C'est bien la preuve quelque part que les lobbys pétroliers et nucléaire verrouillent le marché depuis plus de 25 ans sinon on aura déjà ce genre de centrales un peu partout où c'est rentable depuis longtemps.

Écrit par : Cédric | 20/06/2008

Répondre à ce commentaire

Salut !
Je t'invite à lire cet article (long mais passionnant) :
http://www.econologie.com/forums/tours-aerogeneratrices-a-effet-vortex-synthese-vt3801.html
Si ce projet est viable (j'aimerais tant qu'un prototype soit construit !), il permettrait de fournir beaucoup d'énergie propre. J'avais rencontré les concepteurs en 2004.
Comme tout ça tarde malgé tout !
Et comme ça fait suer de voir toujours autant de deniers engloutis dans le nucléaire malgré ces pistes prometteuses !

Écrit par : Sébi | 22/06/2008

Répondre à ce commentaire

Exaltant! je n'imaginais même pas que ça puisse exister. Quand je pense que "mon" président vient de lancer un nouveau projet de centrale nucléaire...

Écrit par : Akä | 25/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.