04/04/2008

Potentiel Wallon

De 130 MW produits actuellement à 400 MW d'ici deux ans, et un potentiel total estimé à 1000 MW.  Voilà ce dont dispose la Wallonie en termes de potentiel éolien sur son seul territoire.

Voilà les dernières estimations fournies cette semaine par Edora (La Fédération professionnelle des producteurs d'électricité de sources renouvelables en Wallonie et à Bruxelles).  

C'est une très bonne nouvelle pour notre environnement, mais ca l'est tout autant pour notre économie.  En effet, on peut s'attendre, d'ici à 2010, à ce que pas moins de 2500 Wallons trouvent du travail grâce au secteur des Energies Renouvelables.  C'est en tout cas l'objectif fixé par le Plan Wallon en la matière.  Et celui-ci ne pourra être atteint que si le développement actuel peut se poursuivre sur sa lancée.

Plusieurs entreprises belges sont déjà très actives dans le secteur (Rappelez-vous, il y a quelques semaines, on a pu voir comment un grand groupe sidérurgique implanté chez nous investissait beaucoup d'argent et créait de nombreux emplois pour fabriquer une pièce essentielle de transmission pour éoliennes; on peut épingler aussi la fabrication de transformateurs de haute puissance qui a lieu aussi en Wallonie, sans parler des nombreuses PME très bien implantées dans le secteur solaire), et on ne peut donc pas objecter, comme je l'ai parfois entendu de certains opposants purs et durs, qu'il n'y a aucune retombée économique de l'éolien pour les populations locales.

A tout cela, j'ai encore envie d'ajouter l'énorme potentiel de l'éolien offshore dont nous disposons en Belgique.  Les eaux territoriales belges sont en effet considérées comme territoire national, de compétence fédérale, mais toute retombée économique finit toujours par bénéficier aux Régions.

La Wallonie a certes encore un petit retard sur la Flandre en termes de puissance installée (alors que, singulièrement, la densité de population au Nord du pays étant plus importante, le nombre de sites possibles y est nettement moindre), mais la Wallonie dispose ici d'un moyen de se développer de la façon la plus durable qui soit.

Ce serait dommage de rater une si belle occasion....

Pour en savoir plus:

  • La Libre du 01/04/2008
  • Le site de EDORA

09:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

news éolienne :
Legendary Texas oil man T. Boone Pickens has gone green with a plan to spend $10 billion to build the world's biggest wind farm. But he's not doing it out of generosity - he expects to turn a buck.
...
Next month, Pickens' company, Mesa Power, will begin buying land and ordering 2,700 wind turbines that will eventually generate 4,000 megawatts of electricity - the equivalent of building two commercial scale nuclear power plants - enough power for about 1 million homes.

[url]http://news.yahoo.com/s/nm/20080418/us_nm/usa_oil_pickens_wind_dc[/url]

4 fois mieux que le potentiel éolien de l'entièreté de la wallonie ;-)

Écrit par : wallid | 19/04/2008

Répondre à ce commentaire

Salut Wallid Content d'avoir de tes nouvelles (tu vois ce que je veux dire...).

Merci pour l'info.
Ceci dit, comparer le Texas et la Wallonie.... Je veux bien qu'on ai quelques cow-boys chez nous, ;-)) , mais ni en superficie, ni (surtout) en densité de population ne peut-on comparer....

Il n'empêche: Si même le Texas, traditionnellement une terre de producteurs de pétrole peut enclins à prendre en considération des questions écologiques se mettent à penser à l'éolien, c'est tout de même un signe bien positif.

A bientôt.

Écrit par : David | 19/04/2008

Répondre à ce commentaire

et bxl?
j'ai lu quelque part qu'on pouvait aussi mettre des sortes de petites éolienes sur les toits dans les villes
ya donc aussi un potentiel pour nous les bruxellois!

Écrit par : Dimitri | 20/04/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.