11/01/2008

Sous le soleil de Provence

Le solaire photo-voltaïque va connaître un essor bondissant dans le sud de la France ces prochaines années.

Un méga-projet de 5 parcs totalisant 32 MW solaires, répartis sur 80 hectares y est en effet à l'étude, pour un investissement de 140 millions d'euros et être potentiellement à même de fournir l'électricité de 11000 ménages.

Une bonne nouvelle en soi, mais je m'interroge quand même (comme à chaque fois qu'il est question de solaire photovoltaïque):
Pour 140 millions d'euros, on peut ériger une bonne cinquantaine d'éoliennes de 2 MW.  On produirait ainsi 3 fois plus d'électricité verte pour le même budget.
Les 32 MW de ce projet-ci seraient déjà produits avec seulement 16 éoliennes.

Les budgets n'étant jamais des ressources renouvelables, il faut tout de même veiller à utiliser au mieux chaque euro investi. (Oui, je sais, c'est bête à dire, mais parfois j'ai l'impression que dans certains projets, on privilégie parfois le gigantisme et le prestige par rapport au pragmatisme...)  Alors pourquoi ne pas d'abord s'assurer le développement des projets les plus éco-rentables ?

Et puis, je me demande aussi quelle surface va devoir être déboisée pour trouver les 80 hectares de terrain, et les impacts éventuels sur le biotope local, l'érosion des sols etc...  Mais bon, je ne connais pas du tout la région, et la question ne se pose peut-être pas.

Mais ne soyons pas morose, et reconnaissons que tout projet dans le sens des énergies renouvelables est bon à prendre.

En savoir plus:

08:45 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Qu'un vrai connaisseur me corrige si je me trompe. :)

Je pense qu'il ne faut pas comparer les puissances des éoliennes et celles des panneaux photovoltaïques. En ce qui concerne celle des éoliennes, on parle généralement de puissance maximale, or le vent ne souffle pas toujours dans des conditions optimales (soit trop faible, soit trop fort). Le rendement des éolienne varie donc de l'endroit où elles sont disposée. Idem pour les panneaux PV, on parle généralement de puissance crète, donc à pleine luminosité. Et tout le monde sait que les conditions de lumunosités sont variables au cours du temps et selon les régions.

En ce qui concerne la Provence, elle est souvent fortement ensoleillée et profite d'un bon vent (le Mistral, mais qui est peut-être trop fort?). Alors lequel l'emporte? Je suppose qu'économiquement le l'énergie solaire l'emporte si ils ont choisi cette solution.

Par contre pour l'intégration dans le paysage je préfère voir 16 éoliennes que 8 hectares de panneaux PV.

Et en ce qui concerne la fabrication de ce matériel, pour une une unité d'énergie produite, lequel est le plus polluant?
Fabriquer le silicium des panneaux PV est très polluant, mais fabriquer les tonnes d'acier des éoliennes l'est aussi.

Écrit par : Tof | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire

Je pense qu'il faut le voir comme une expérience. Si l'utilisation de cellules solaires se développe alors les techniciens vont les améliorer. Si personne ne les utilise, alors on laisse tomber. Pour exemple, le premier ordinateur faisait tout une maison alors que maintenant c'est tout petit et performant. Il faut laisser le solaire se développer, faire des erreurs, se chercher et trouver enfin une réponse adaptée.
Je sais qu'il existe un nouveau procédé américain déposant un revêtement sur une tôle inox. Il faudrait creuser après d'Ugine 'ArcelorMittal) qui fournit la tôle. Avec ce procédé, tous les toits métalliques pourront fournir de l'énergie.

Écrit par : Eric | 13/01/2008

Répondre à ce commentaire

puissance constante à mon avis, l'éolien produit plus que le photovoltatique quand le vent est bon mais est aussi plus variable. Peut-etre que ce qui est recherché est plus la constance de production en journée ?

Écrit par : Cédric | 13/01/2008

Répondre à ce commentaire

il faut arrêter d'opposer les EnR ! Les énergies renouvelables sont complémentaires. Il ne faut pas choisir l'une par rapport à l'autre. Exemple : le vent produira plus en hiver que le photovoltaïque mais en été c'est le contraire (un PV produit 6 x plus de kWh en juillet/août qu'en décembre/janvier). Nous avons besoin de ces deux types d'énergies. Et du solaire thermique et de la géothermie et de l'hydraulique et de la biomasse et ... de réduire nos consommations.

Écrit par : eole | 19/01/2008

Répondre à ce commentaire

petite correction : la superficie est de 80 hectares. (David, tu viens d'inventer les cellules à 100% de rendement :) )
Actuellement, le plus grand site en construction se trouve bien sûr en Allemagne : 40MW (de PV Cdte à ... 9% de rendement). Là rien n'a été déboisé, c'est un ancien terrain d'aviation qui a été recyclé :)
Et puis les PV ne font pas de bruit , na!

Écrit par : eole | 19/01/2008

Répondre à ce commentaire

Correction Content de te voir re-souffler un peu dans la blogosphère, Eole... ca faisait longtemps... ;-)
Et merci de ta vigilance: il s'agit effectivement de 80 hectares.

J'ai corrigé le texte.

Écrit par : David | 20/01/2008

Répondre à ce commentaire

C'est dans quelle partie de Provence ? Peut-être pas loin de chez moi ?

Écrit par : Sébi | 26/01/2008

Répondre à ce commentaire

Communes Sébi, les communes retenues semblent être Vinon-sur-Verdon dans le Var, Oraison, Sainte-Tulle et les Mées dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Écrit par : David | 27/01/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.