22/09/2007

Pic pétrolier (3/3)

Ceci est la troisième et dernière partie de cette série consacrée au pic pétrolier.  Votre intérêt et vos réactions m'ont poussé à en accélérer la diffusion.  Tous les articles précédents restent toujours disponibles via la Table des Matières.  En particulier, vous pourrez retrouver ici la première partie, et là la deuxième partie.  


Bon, je sais, le Mexique, les USA, le Koweit, ca paraît loin de notre vieille Europe... Prenons dès lors un exemple plus proche: le Royaume-Uni.

Ici, c'est de gaz qu'il s'agit.

En 2005, les nappes de gaz de la Mer du Nord sont entrées en phase de déclin prononcé.  Il se trouve que, pour des raisons physiques et géologiques, lorsqu'une phase de déclin s'amorce sur une nappe de gaz, le mouvement est beaucoup plus rapide que pour le pétrole. 

Or, en Mer du Nord, plusieurs pompages importants se sont retrouvés quasimment à l'arrêt en quelques mois à peine en 2005.  L'Angleterre est quasi entièrement dépendante de ce gaz de la Mer du Nord, et une très grave pénurie est survenue durant l'hiver 2005-2006.  Le prix du gaz a été multiplié par 5 pendant l'automne 2005 et ensuite, encore multiplié par 4 tandis que le printemps 2006 tardait à arriver ! De grosses industries grandes consommatrices (briquetteries, industries chimiques ou verrières, fabricants d'engrais,...) ont été obligées de cesser toute activité pendant 3 à 4 mois durant cet hiver-là pour permettre l'alimentation en gaz des centrales électriques et des particuliers (chauffage).

Depuis, l'Angleterre vit dans l'angoisse d'un hiver rude.  Heureusement, en 2006, la mise en service d'un pipe-line reliant la Norvège (pourtant aussi en phase de déclin) a quelque peu détendu l'atmosphère, d'autant plus que l'hiver 2006-2007 fut doux (Merci le réchauffement climatique !). 

Mais la menace couve: le gaz disponible en Angleterre, malgré le nouveau pipe-line, ne suffira pas en cas d'hiver rigoureux en 2007-2008, car pendant ce temps-là, la production en Mer du Nord, y compris en Norvège, a continué de baisser....

Et le continent Européen ?  Et bien, nous, on a aussi quelques soucis à se faire...  L'Italie a connu la même situation que l'Angleterre en 2005-2006 et craint déjà la pénurie pour cet hiver.  

L'Europe vient aussi de négocier de nouveaux contrats de livraison de gaz avec la Russie (Gazprom, vous connaissez ?).  Or, il est avéré que depuis avant 2004 déjà, la production russe est en déclin très net.  Les plus grands spécialistes mondiaux de l'énergie entrevoient déjà des approvisionnements déficitaires à partir de 2007, et des coupures de gaz et d'électricité (faut-il rappeler qu'en Belgique, 35 à 40 % de notre électricité provient du gaz, en l'état actuel des choses) au plus tard en 2010.

Alors, au cas où l'hiver serait rude en 2007-2008, investissez d'ores-et-déjà dans un bon lainage !!!!

Je sais: tout cela paraît tellement incroyable !  Rassurez-vous: moi aussi parfois, j'ai du mal à y croire...  Et alors, je relis cerains documents que j'ai lu ces derniers mois, et qui sont véritablement au dessus de tout soupçon.  Et là, faites-moi onfiance, si vous les lisez aussi, vous verrez que la réalité est dure, peut-être même encore plus dire que ce que je vous ai décit ici.

En savoir plus:

  • Pic du pétrole et pic du gaz - Faculté des sciences de l'Université de Mons (Pr. Patrick Brocorens - Février 2007)   A lire absolument !! Ca fait une centaine de pages, mais c'est passionnant et hyper bien documenté (313 références, pas moins !)  C'est de cette étude aussi que sont extraits les graphiques illustrant cette petite série d'articles.
  • La face cachée du pétrole (Eric Laurent) - Editions Plon ISBN 225920323x - Editions Pocket ISBN 2266169092.  Il s'agit d'une enquête sur les dessous des marchés pétroliers, depuis le tout premier forage jusqu'à nos jours. Le pic pétrolier n'y est pas le sujet principal, mais ce livre aide à comprendre les mécanismes sur lesquels reposent toute la filière.  Entre autres, vous y comprendrez pourquoi on ne parle pas plus du pic pétrolier, et pourquoi les chiffres diffusés par les compagnies sont.. pour le moins..... euh.... ridiculement optimistes.
  • Un site (en anglais) point de départ pour toutes vos recherches sur le sujet: http://www.lifeaftertheoilcrash.net/
  • Pas vraiment optimiste: www.oilcrash.com
  • Le site de référence en français: www.oleocene.org
  • Wikipedia: Pic pétrolier
  • Demain La Terre: Un monde sans énergie ?
  • Un résumé très clair: "La famine pétrolière" (Martin d'Anjou)
  • Dans la presse, une multitude d'articles existent, mais parmi les plus récents, signalons les articles parus dans Les Echos (France) du 16 juillet 2007 et de Trends/Tendances (Belgique) du 30 août 2007
  • Observabilis: le regard d'un économiste: "Allons-nous bientôt manquer de pétrole ?" 
  • Enfin, A VOIR ABSOLUMENT:  "Pétrole et écrans de fumée" Un film de Ronan Doyle (que Michael Moore n'aurait pas renié) de 50 minutes (Anglais, sous-titré en français) sur les questions de savoir pourquoi on ne parle pas plus du pic pétrolier dans les médias, et quelles seront ses conséquences sur nos vies, avec une foule d'intervenants de tous horizons: 
    Julian Darley : Fondateur de l’institut "Post Carbon"
    Michael Meacher : Parlementaire, et ancien ministre britannique de l’environnement
    Colin Campbel : Géologue et membre de l’Association for the Study of Peak Oil and Gas
    Chris Sanders : Economiste politique, membre de Sanders Research Associates
    Paul Roberts : Journaliste, Auteur de "The End of Oil"
    Nafeez Mossaddeq Ahmed : Analyste politique, auteur de "La guerre contre la vérité"
    Andreas Von Bülow : Ancien ministre allemand des sciences et technologies
    Philip J. Berg : Procureur, membre des Scholars for 9/11 Truth
    Christopher Bollyn : Journaliste de chez American Free Press
    David Shayler : Ancien membre du MI5, Officier du contre terrorisme
    Webster Tarpley : Historien, auteur de "La terreur fabriquée, Made in USA"
(Si le lecteur vidéo ci-dessus ne fonctionne pas sur votre machine, vous pouvez utiliser ce lien vers Google Video)

Je voudrais terminer (en toute modestie) par une citation qui termine également l'étude du Pr. Brocorens.  Il s'agit d'une phrase issue d'une campagne publicitaire massive initiée par Chevron, un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole, en juillet 2005, une campagne qui à sa manière, voulait attirer l'attention sur le caractère fini des ressources énergétiques de notre planète (vous trouverez le texte complet de ce qui est connu sous le nom de "L'appel de Chevron" dans l'étude du Pr. Brocorens.):


"Les entreprises, les gouvernements, et chaque citoyen de cette planète doivent faire partie de la solution aussi sûrement qu’ils font partie du problème."

09:01 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

conséquences Suite à quelques discussion avec David et d'autres, j'en suis venu à chercher à deviner ce qui allez se passer.
j'ai fait quelques recherches et commencer à écrire. je n'ai pas fini avec toutes les hypothèses (david ayant avancé la publication de ses articles). Mais j ai déjà traité les trois qui me semblent les plus optimistes sur la transition... les autres sont en préparation et c'est moins drôle

http://ocn-mons.2mo-rpg.com/Ecologie-f14/Pic-petrolier-t1.htm#1

Écrit par : wallid | 23/09/2007

Répondre à ce commentaire

Merci pour la vidéo, c'est édifiant.

Écrit par : Eric | 06/10/2007

Répondre à ce commentaire

Il y a ce vendredi une conférence du Comité « PIC DU PETROLE » des scientifiques de l’Université de MONS-HAINAUT
sujet : « Le pic du pétrole »
Orateur : Patrick BROCORENS
Lieu : Maison de la presse - rue Tumelaire 15 - 6000 Charleroi.
C'est gratuit !
http://users.skynet.be/fb303508/agenda.html

Lieu :

Écrit par : eole | 25/10/2007

Répondre à ce commentaire

pic éolien ? pas de bol, on passe aussi par un pic éolien (enfin au usa) quelqu'un connait le sujet ?

http://dsc.discovery.com/news/2009/06/10/winds-dying-down.html

Et pour ceux qui se disent 'ouf j'ai pas mis une éolienne, mais du PV' je rajoutterais juste que l'on note également une diminution généralisé de la luminosité.
(je n'ai pas les sources sous la main)

Écrit par : wallid | 13/06/2009

Répondre à ce commentaire

voici un article pour l'assomnbrissmeent mais ce n'est pas la source que j'avais. c'était une émission sur ushuaia tv sur le sujet

http://www.usatoday.com/weather/environment/2009-03-12-global-dimming_N.htm?obref=obnetwork

Écrit par : wallid | 19/06/2009

Répondre à ce commentaire

pic pétrolier/plateau ondulant évoqué par le département énergie US http://petrole.blog.lemonde.fr/2010/03/23/washington-envisage-un-declin-de-la-production-de-petrole-mondiale-a-partir-de-2011/

L’administration Obama de l’énergie défend l’hypothèse alternative dite du “plateau ondulant”.


http://petrole.blog.lemonde.fr/2010/03/30/combien-compte-le-petrole/#more-13

"Le patron de la prospective au département américain de l’énergie dit qu’il est possible que la production mondiale de pétrole et de ses substituts décline à partir de l’an prochain..."

Écrit par : wallid | 09/04/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.