01/04/2007

Pacte Ecologique Belge

Ca y est !  La version belge du Pacte Ecologique est sur les rails.  Il y a une quinzaine de jours, Nicolas Hulot est venu en Belgique et y a rencontré les présidents de partis dans le but d’initier une adaptation de ses recommandations pour notre pays.   Le but est clairement de mettre la pression sur nos politiciens autant que celle qu’il a fait peser sur les candidats à l’élection présidentielle en France.
 
On ne devrait pas découvrir de modifications majeures dans cette version belge du Pacte, si ce n’est quelques adaptations tenant compte des spécificités propres à notre pays par rapport à la France, comme sa plus forte concentration démographique, et son organisation politique plus… originale.

Néanmoins, un vent très favorable a porté à ma connaissance une des pistes de réflexion qui seraient actuellement discutées au sein même des partis politiques, tous niveaux de pouvoirs confondus.  On peut s’en douter, c’est le principe de la « taxe carbone » qui est largement sujet à débats.  Cette taxe dont l’idée originale, proposée par Nicolas Hulot dans son livre « Pour un Pacte Ecologique » a pour finalité de favoriser les produits doux pour l’environnement en incluant dans leur prix une composante proportionnelle à la quantité de gaz carbonique utilisée par les filières de production.  Ainsi, un produit ayant un gros impact sur l’environnement se verrait taxé plus lourdement que les produits soucieux de la santé de notre planète.

Du côté wallon, on s’est déclaré peu enclin à instaurer un mécanisme lourd et coûteux, alors que selon certains (tel le Ministre du Budget, Michel Daerden),
daerden «(...) le carbone n’est pas le vrai coupable… D’autres gaz à effet de serre avec un effet encore plus fort que le CO2 sont lâchés tous les jours dans l’atmosphère, et cela impunément. ».  Il faut dire que si on appliquait cette taxe carbone également aux boissons gazeuses (et je ne vois pas pourquoi celles-ci devraient en être exclues), le prix de celles-ci pourrait facilement tripler.  Ceci pourrait en effet expliquer en partie la réticence du Ministre, grand amateur de certaines d’entre elles.  Mais il va plus loin dans son raisonnement : « Le gaz méthane fait plus de ravages à notre atmosphère que le CO2, et on en parle pas assez de ça….  On a analysé le contenu en méthane de l’atmosphère en Wallonie par le carottage du bitume de nos autoroutes, pour retrouver la composition de l’atmosphère d’il y a 20 ans.  (…)  On a fait des prélèvements, et croyez-moi : là où on a prélevé, …. c’est rebouché ! (…) Les analyses montrent la présence de méthane dans le goudron, surtout à proximité des essploitations agricoles. ». Et de prendre en exemple le modèle néo-zélandais, où une taxe sur le méthane existe d’ailleurs déjà.
 
milquetJoëlle Milquet, présidente du CdH, avec son flair habituel, a immédiatement réagi : « Je sens venir le vent », déclare-t-elle ce mois-ci dans le bulletin d’information édité par la Région Wallonne « Nouvelles de l’Agriculture » : « On veut faire porter le chapeau aux agriculteurs que l’on veut rendre responsables des flatulences de leurs élevages, alors que pendant des années, ce gouvernement et le précédent, ont importé en Wallonie le lisier flamand par camions-citernes, et cela sans jamais s’inquiéter des nuisances olfactives occasionnées, entre autres aux riverains des exploitations agricoles».   
 
VerwilghenMarc Verwhilgen a déclaré qu’il ne souhaitait pas « porter le débat sur le terrain communautaire, mais que sûrement, il doit y avoir des solutions;  l’Université de Gand fait d’ailleurs des recherches sur le sujet».
Et en matière de recherche, ce sont probablement les Allemands qui nous dameront le pion, car leurs propres scientifiques ont déjà mis au point la « Pille gegen die Kuhlblähung», la pilule anti-flatulences pour bovins.  


La société agro-alimentaire William Saurin s’est déclarée « (…)  particulièrement intéressée par les perspectives offertes par ce type de produit dans une déclinaison à usage humain, dans l’éventualité de la mise en place d’une taxe méthane à l’échelon européen. ».  Ce qui pourrait aboutir à une guerre de brevets, puisqu’il semblerait que la firme Monsanto serait déjà en train de tester, via la filière bio, une nouvelle sorte de maïs génétiquement modifié incorporant le composant actif anti-flatulences.


coffeMonsieur Jean-Pierre Coffe a pour sa part rejeté vigoureusement (en des termes que les conditions générales des SkynetBlogs m’interdisent de reproduire ici) toute idée même de taxation des flatulences.


 

reyndersEnfin notons cette subtile (?) observation de Didier Reynders : « La taxe méthane serait peut-être enfin un bon moyen pour sortir le Hainaut du déclin ».  Le président des libéraux démontre encore une fois de plus ici la profonde réflexion qui sous-tend sa campagne électorale…

 

 

En savoir plus:
Définition méthane : Techno Science
Signez le Pacte écologique belge 
Info: La pilule anti-flatulences pour bovins 
Info: La taxe néo-zélandaise 
Un extrait de l’interview de Michel Daerden 
Pour obtenir les « Nouvelles de l’Agriculture »  

Enfin, hyper-important: cliquez sur la vache !

vache

 

00:15 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

donc, on va tous payer quand on pète? dis, si on mange moins de viande, il y aura moins de vaches, et donc moins de pets!hihi! j'adore ton clip, je vais être vache, mais je vais la mettre sur le blog!!trop génial!!

Écrit par : zara whites | 02/04/2007

Répondre à ce commentaire

Vive le PET (Pacte Ecologique Terrestre)! Oufti! Là, t'as fait fort. Quel travail! Après çà, tu ne seras plus en odeur de sainteté chez nos chers minist'.
Allez, bon vent !

Eole.

PS : mon poisson de l'année passée :http://eole.over-blog.net/archive-04-01-2006.html.

Écrit par : Eole | 12/04/2007

Répondre à ce commentaire

J'avais été invitée au Grand Oral du Pacte Ecologique. Juste avant les élections, avec les présidents des 4 plus grands partis. Evidemment le MR ne répond en rien à ces aspirations, et ils sont bien présents sur la scène politique belge... Enfin, quelle scène avons nous pour le moment? ^^ (humour...)
Quoiqu'il en soit, il faudra rappeler au nouveau gouvernement les promesses émises avant les élections!

Douce journée¨¨*¨*

Écrit par : Aurore* | 26/08/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.