30/03/2007

A la une !

Merci aux animateurs de Skynet d'avoir, l'espace de quelques jours au début de cette semaine, propulsé "Grandeur Nature" à la une des Skynetblogs !

la une

 

 

Et merci surtout à vous tous, chers lectrices et lecteurs de tous pays qui avez pu aider "Grandeur Nature", en quelques mois, à devenir un vrai blog vivant.

Vos échanges nous enrichissent tous !


MERCI !!!


Prochaine publication: ce week-end (probablement dimanche matin).  Soyez attentifs !

 

09:58 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/03/2007

Du sang sur la banane

Chiquita_Colombie

Passée un peu trop inaperçue à mon goût dans la presse ces dernières semaines :

Les dirigeants de Chiquita, (vous savez, les faiseurs de bananes qui essaient de faire croire qu’ils les produisent en respectant l’environnement) sont cités dans des affaires où des preuves accablantes établissent que cette entreprise américaine ont financé pendant des années des groupouscules armés d’extrême-droite en Colombie.

 

Sur le banc des accusés, notons aussi la présence, entre autres, de Coca-Cola qui sont eux accusés d'avoir commandité les meurtres de représentants syndicaux, carrémment !  Et voilà pour la jolie image du gentil Père Noël rouge symbole de la marque.

 

Chiquita n’a d’ailleurs même pas niée les faits, a plaidé coupable et a été condamnée par la justice américaine la semaine passée.

 

Tous les démocrates ici sont d’accord pour dire que l’extrême-droite est inacceptable, et je pense que c’est valable aussi pour l’Amérique du Sud. Si vous pensez comme moi que vous ne souhaitez pas soutenir des entreprises crapuleuses qui commanditent des meurtres et/ou donnent les moyens à de dangereux psychopathes de les perpétrer, voici deux pistes très simples:

  • Il existe des producteurs labellisés « Commerce équitable » qui commercialisent des produits d’excellentes qualités, véritablement respectueux de l’Homme (au travers d’une rémunération équitable des agriculteurs) et de la Nature (au travers de méthodes de culture propres et saines) et pas plus chers.
  • Les boissons de type Coca ne sont pas bonnes pour la santé. C’est clair, on le sait.  Qu’on le veuille ou non, on ne peut plus le nier.  Pourquoi pas un bon jus de fruits ?  Un jus de pomme, c’est très rafraîchissant, et les pommes, ca pousse dans nos pays.  Et puis, il y a l’eau.  C’est bon aussi un verre d’eau !  Et c’est essentiel à la santé ! 

En ce qui me concerne, c’est clair : déjà que je ne bois pas de Coca, mais pour les bananes, ce ne sera plus jamais des Chiquita !

En savoir plus:

Article Le Grand Soir

Article Info Sud

Voir les liens vers Max Havelaar et le commerce équitable dans ma liste de liens permanente, dans le menu à gauche.

05:15 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

23/03/2007

Tu vas pas mourir de rire...

[ Respire -- Mickey 3D ]
(Cliquez sur les paroles pour voir le clip vidéo)

Il y a quelques semaines, Natagora a rendu public les résultats de la campagne de recensement d’oiseaux en Belgique de cet hiver.
Et les résultats sont catastrophiques : c’est l’hécatombe !  23% d’oiseaux en moins que l’année passée.
Ca peut paraître dérisoire, mais une baisse de 23% de la population des oiseaux de nos campagnes, c’est un peu comme si en Belgique, 2 millions et demi de personnes sur la population totale avaient tout simplement disparu.  Et pour la France, ce serait 13 millions de personnes en moins !  Rien que ça !   Mis à part peut-être nos chers amis propriétaires d’un bon gros 4x4 qui auront moins de crottes à nettoyer sur leur belle carrosserie qu’ils aiment tellement astiquer, personne ne peut se réjouir ni même rester indifférent à cet état de fait.
moineau2On savait déjà que depuis quelques années, le moineau domestique subissait une forte baisse de population, mais qu’est-ce qui peut bien expliquer une telle catastrophe ?
Et bien, les raisons sont bien connues, et sont toujours les mêmes :
L’utilisation intensive et irraisonnée de pesticides ou désherbants (autant dans nos jardins qu’à l’échelle industrielle) dont la toxicité de certains est pourtant avérée, est identifiée comme la principale cause.   A côté de cela, les conditions climatiques ont également un grande part de responsabilité.
Alors que pouvons nous y faire ?  
  • La première réponse est évidente : pour la sauvegarde de nos oiseaux, (mais aussi des insectes butineurs qui sont également gravement menacés), bannir immédiatement et totalement tout usage de pesticides ou d’herbicides dans nos jardins.  Ceux-ci n’ont effectivement bien souvent pas la justification qu’on leur prête : un désherbage manuel en début de saison, pour peu que l’on veille bien à arracher les racines des « mauvaises » herbes suffit en général à éliminer la plupart d’entre elles.  Quant aux insectes nuisibles à nos plantes, des insecticides naturels et inoffensifs existent et sont simples d’emploi : ils agissent en général par répulsion, pour éloigner les insectes ou par prédation, en incorporant dans le jardin des prédateurs naturels aux insectes indésirables. L’exemple le plus connu est celui des coccinellescoccinelle qui vous dispenseront à tout jamais des pucerons sur vos rosiers.  Le purin d’ortie est un autre produit miracle, ce qui ne plaît d’ailleurs pas à l’industrie chimique française (Heureusement en Belgique, il n’est pas encore illégal d’en parler !)
  • Ensuite, par nos choix de consommation, il faut absolument privilégier les filières bio qui n’utilisent que ces méthodes naturelles.  Ainsi, on favorisera ce type d’agriculture qui ménage notre faune locale, ainsi que nos nappes phréatiques.  Votre santé en profitera également.
    - L’installation de nichoirs et de mangeoires hors d’atteinte des chats ou d’autres prédateurs est toujours la bienvenue, même en ville où les abris naturels sont quasi-inexistants.

En savoir plus :
- L’enquête de Natagora  (page d'accueil du site: ici )
- Reconnaître les oiseaux de nos jardins grâce à la gallerie photo de l’AVES
- Excellent blog sur la vie d’un verger, contenant entre autres des plans de nichoirs simples à fabriquer soi-même et des conseils d’entretiens doux avec la nature: http://verger-des-dix-bonniers.skynetblogs.be/
Le purin d’orties http://www.aujardin.info/fiches/purinortie.php

21:28 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

20/03/2007

Relevons le gant !

En savoir (et en faire) plus:

Le site de "Initiatives Océanes"

En particulier, le poster de la durée de vie des déchets  (En PDF)

05:45 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pollution, nature, dechets |  Facebook |

16/03/2007

La largeur des mesures

Le Gouvernement Wallon a rendu public son plan de mesures destinées à lutter contre le réchauffement, par des moyens aussi divers que variés.   Alors, ne faut-il y voir que des manoeuvres pûrement politiques, sans action concrète, comme le dénonce déjà certains ?  Voyons cela....

Vous aurez déjà lu dans la presse les mesures les plus visibles qui toucheront nos autoroutes (extinction de l'éclairage pendant 5 heures chaque nuit), ou les feux tricolores (remplacement des ampoules par des halogènes consommant ---annonce la Région, mais j'aimerais bien le voir --- 50 % de moins, et utilisation de LED's dans tous les nouveaux feux à installer --- très bien !!! ---) et surtout les incitants fiscaux à l'achat d'une voiture moins polluante (Encore très bien ! La discrimination fiscale positive est un outil des plus intéressants: même les individualistes égoïstes au volant de leurs bons gros 4x4 y réfléchiront peut-être à deux fois; du moins, si cela leur est possible...)

D'autres mesures, moins spectaculaires sont prises.  Beaucoup d'autres.  Mais force est de constater que pour beaucoup tout de même, l'inévitable n'a pas pû être évité: de bonnes intentions, et des engagements qui n'engagent pas à grand'chose: Intention de procéder à des audits énergétiques des bâtiments de la Région, intention de modification de la politique d'achat des véhicules de la Région, actions d'éducation et de sensibilisation du personnel de la fonction publique jusqu'au niveau communal.

Heureusement, il reste les soutiens à la biométhanisation agricole, projet pilote de télétravail dans l'administration, ou encore, augmentation des capacités de production hydro-électrique (ceci dit, aucun chiffre n'est avancé)

Un plan en demi-teintes, donc, mais où les mesures les plus coûteuses ne sont pas toujours les plus efficaces.

D'où mon idée: pourquoi la Région (ou l'Etat, ou les Communes, ...) ne consacreraient-ils pas un "petit" budget dont le but serait d'offrir une lampe économique gratuitement, par personne, avec comme conseil d'identifier et de remplacer l'ampoule à incandescence qui dans chaque ménage, reste allumée le plus longtemps et consomme le plus d'électricité sur base annuelle.  Elles seraient par exemple distribuées par le biais des administrations communales, ou, pourquoi pas ne pas profiter des prochaines élections pour les distribuer aux électeurs directement à la sortie des bureaux de vote.  Au niveau wallon, ca ne couterait pas plus de 10 millions EUR, d'autant plus que l'on pourrait aisémment imaginer un accord avec les fabricants, vu les quantités (3.500.000) de lampes qu'il faudrait acheter.  Mais imaginez un petit ce que cela ferait comme économies d'électricité !  Trois millions et demi d'ampoules économiques !   Je vous laisse faire le calcul, mais ce serait bien plus que l'extinction de l'éclairage des autoroutes (qui cela dit, n'aura pas un grand impact positif sur l'environnement, vu que la nuit, la production électrique est déjà excédentaire....)

Alors, s'il y a des élus dans mes lecteurs, ou dans vos amis, pourquoi n'y penseriez-vous pas ?

En savoir plus:

Le Plan Air Climat de la Région Wallonne

Le site Qualité de l'Air de la Région Wallonne

23:42 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : energie, co2, pollution |  Facebook |

13/03/2007

Programme

Les élections approchent.

Si vous ne savez pas ancore pour qui voter, et que vous êtes attaché(e) aux valeurs de l'environnement, voici de quoi vous aider.

Le télétexte de la RTBF (amis français, un lexique vous attend en fin d'article) a relayé un information super importante hier, via sa revue de presse.

Les hommes politiques belges montrent l'exemple !  Et oui !  Vous ne me croyez pas ?  Voici deux exemples:

  • Rudy Demotte (PS) ne fait tourner son lave-vaisselle que quand il est plein
  • Didier Reynders (MR) a décidé d'aller à pied de son cabinet à celui du Premier Ministre (qui se situe tout de même à 50 mètres de là)

Et voilà !  Quel engagement !

On peut supposer que les programmes des partis en vue des prochaines législatives seront du même ordre d'ambition...

D'où, encore et encore, mon conseil: N'attendez pas que les politiques prennent de vraies mesures: il n'en ont tout simplement pas le courage.

Agissons tous, chacun chez soi, sur son lieu de travail, sur la route, partout, quoi !  Nous avons la possibilité d'infléchir le mouvement. Et on n'a pas besoin des politiciens pour cela.

En plus, il y en a qui montrent un autre exemple..   Allez donc voir ce que l'Eternelle Optimiste a déniché sur son blog...

Petit lexique à l'usage de mes lecteurs hors Belgique

La RTBF est la Radio Télévision Belge Francophone (service public)

Rudy Demotte est actuellement Ministre Fédéral de la Santé Publique et des Affaires Sociales.  Il appartient au Parti Socialiste (PS), principale formation de gauche francophone.

Didier Reynders est actuellement Vice Premier Ministre, et Ministre Fédéral des Finances.  Il cumule ces activités avec celle de Président du Mouvement Réformateur (MR), principal parti de droite francophone.

André Flahaut est actuellement Ministre Fédéral de la Défense.  Il appartient au Parti Socialiste (PS)

18:53 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : nature, pollution, politique |  Facebook |

11/03/2007

Thermique ou voltaïque ?

soleil_couchantUn collègue me demandait récemment s'il valait mieux qu'il installe despanneaux thermiques ou des panneaux photo-voltaïques.  Je n'ai pas sû y répondre, car chaque système possède ses propres avantages et inconvénients.

Afin d'y voir plus clair, je vous propose un petit comparatif des deux technologies.  Rassurez-vous, je n'irai pas trop loin dans les détails: d'autres l'ont fait mieux que je ne pourrais le faire moi-même, et vous trouverez en fin de ce post quantité de liens pour en savoir plus.

Le solaire thermique:

Dans ces panneaux, un liquide est réchauffé par les rayonnements solaires. Ce liquide (dit "caloriporteur") transporte alors cette chaleur vers un échangeur où celle-ci est restituée, le plus souvent dans un chauffe-eau.

chauffe_eau_solaire

 

En général, on considère qu'une installation comprenant 4m² de panneaux couvre (en Belgique) entre 60 et 70% des besoins sur base annuelle en eau sanitaire d'une famille de 4 personnes, grâce à un rendement global tournant aux environs des 70% à 80%.  Une telle installation revient à environ 3000 à 3500 EUR, mais en faisant jouer le jeu des primes fédérales, régionales, provinciales et communales, toutes cumulables, on peut arriver à se faire rembourser jusqu'à 75% du prix de l'installation.  Le coût final peut alors descendre jusqu'à 1200 EUR.  Le prix d'une nouvelle télé.   La rentabilité est assurée en 5 à 7 ans, en considérant que les prix du pétrole restent stables, ce qui, selon moi, est totalement illusoire....

Le solaire photovoltaïque:

Ces panneaux sont en fait de gros composants électroniques qui transforment certains rayonnements directement en courant électrique.   Ce courant électrique est inutilisable en tant que tel.  Il doit être remis en forme par un dispositif électronique et peut ensuite, soit être réinjecté sur le réseau, soit être utlisé directement dans votre maison, soit être stocké dans des batteries (mais uniquement s'il n'y a pas d'accès au réseau, car les batteries sont très polluantes).

Schema_installation_maison

 

Le rendement est nettement moindre puisqu'il se situe, pour les systèmes grands publics aux environs des 20%, ce qui permet la production en Belgique, d'environ 200kWh par an par m² de panneau.   Une installation pouvant produire environ 1100 kWh par an en Belgique (ce qui correspondrait à 8m² de panneaux thermiques) coûtera tout de même la bagatelle de 6500 EUR en Wallonie et 4800 EUR à Bruxelles (les primes régionales étant différentes) contre pas plus de 2500 EUR (primes maximales déduites) pour une puissance équivalente en solaire thermique. La rentabilité du voltaïque ne sera dès lors atteinte qu'en 25 ans en Wallonie (8 ans à Bruxelles).

Alors que choisir ?

A priori, le thermique paraît plus intéressant. Bien sûr, mais malgré ses défauts, le voltaïque a tout de même des avantages que le thermique n'a pas:

  • On peut utiliser l'électricité produite pour d'autres utilisations que le chauffage de l'eau
  • En plein été, les panneaux solaires produisent bien évidemment le maximum d'énergie, mais pourtant, ce n'est pas à ce moment-là que l'on a besoin du plus d'eau chaude.  Donc, il y a une production perdue.  En voltaïque, le surplus est injecté sur le réseau, et sera donc toujours utilisé.

Clairement, on voit ici que on essaie dès lors de comparer deux choses radicalement différentes.  En définitive, ce qui devra orienter le choix, c'est d'abord le budget, bien sûr, et ensuite la finalité de l'installation.

Personnellement, si j'avais un budget conséquent, j'installerais d'abord 4m² de solaire thermique pour mon eau sanitaire, et s'il me reste quelque chose, je pourrais compléter par quelques panneaux photovoltaïques.  

En revanche, pour les budgets plus petits: le thermique toujours en premier lieu, et le surplus du budget peut toujours être utilisé à compléter des petits investissements en vue de réduire les consommations: Ampoules économiques ou à LED, blocs de prises à interrupteur pour ne pas laisser d'appareil en veille, achat d'électroménager performant, petite isolation (portes et fenêtres), volets (pour l'hiver) et stores (pour l'été)....

Il ne manque plus que VOTRE avis...

En savoir plus:
Wikipedia: Capteur Solaire Thermique, Panneaux solaires photovoltaïques
Rendement des capteurs thermiques: Outils Solaires
Portail Energie de la Région Wallonne
Blogs: Eole, Le blog énergie
Divers: Enerzine, Energies renouvelables sol(id)aires

Crédits photos:
Franck Paul: Soleil couchant
Conseil Général Pyrénées Orientales: Capteur thermique
Schéma voltaïque: "Voltaique"

00:37 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : solaire, nature, energie |  Facebook |

02/03/2007

Alain Hubert

Celui que l'on compare parfois à un Nicolas Hulot belge a été interviewé cette semaine par Vincent Peiffer pour le Télé Moustique.   On y fait un peu mieux connaissance avec cet ingénieur civil de formation, explorateur de vocation, conquis par la beauté de la nature (en particulier par celle des pôles qu'il connaît bien).  Clairement, c'est un point commun qu'il partage avec Nicolas Hulot, car pour ce dernier aussi, c'est à force de sillonner le monde et de le découvrir dans toute sa splendeur et sa fragilité qu'est née la conscience écologique.

hubert

 

Alain Hubert est très pragmatique: l'écologie pour l'écologie ne l'intéresse pas.  Il met en avant l'urgence climatique et fustige les politiciens trop timorés selon lui (un avis que je partage totalement).   "Les scientifiques nous montrent des courbes qui, si elles étaient financières, feraient exploser la bourse et provoqueraient une crise économique mondiale trois fois plus importante qu'en 1929. Mais ici, comme il s'agit de la courbe de l'état de la Terre, on ne réagit pas. Cette inertie globale m'énerve." déclare-t-il. "Le manque d'audace de nos politiciens m'énerve au plus haut point. Quand apparaît de manière aussi criante l'urgence de faire quelque chose, il faut être audacieux, nom d'un chien ! [...] L'argent est là ! Tout dépend comment on l'utilise ! Il y a des priorités."

Mais ceux pour qui il n'a aucune pitié, ce sont ceux qu'il appelle les "négationnistes du réchauffement climatique, ces imbéciles qui viennent périodiquement raconter n'importe quoi, dans le seul but de se distinguer des vrais scientifiques".  Et oui !  Rappelez-vous il y a quelques semaines la très revigorante visite de notre négationniste maison, sur ce blog même, que l'on a nous-même dû surnommer "4x4-man", vu qu'il a eu suffisamment de courage que pour s'accrocher à son anonymat.  (Voir les commentaires sur mon post sur les 4x4)

Et de donner un simple exemple: On arrive maintenant avec la bio-construction, à construire des logements dont le chauffage coûte 30 à 50 euros par an.  En appliquant ces techniques au parc de logements sociaux (qui aurait bien besoin de restauration !), imaginez la diférence pour les locataires....

Son engagement est total.  Son grand projet de station belge autonome en énergie en Antarctique soulève l'enthousiasme.  Et ses explorations continuent aussi à suciter l'intérêt.  Leur aspect pédagogique n'est d'ailleurs plus à prouver.  Les jeunes de 8 à 18 ans ont accès à un superbe site où cet aspect est grandement mis en valeur (voir lien ci-dessous).

Nul doute que l'on entendra parler encore de plus en plus de Alain Hubert dans le combat contre le réchauffement global, et que son nom sera de plus en plus asscié à d'autres célèbres militants célèbres: Nicolas Hulot, Yann Arthus-Bertrans ou Hubert Reeves.

En savoir plus:

Site pédagogique: www.educapoles.org

Alain Hubert: www.alainhubert.com

Le projet de station polaire "zero-emissions" (en anglais)

Fondation Polaire Internationale (en anglais)

TéléMoustique: un extrait de l'interview, Site global

 

10:56 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |