18/02/2007

Ma frite

Bon, ben évidemment, en bon belge que je suis, il fallait qu'à un moment ou un autre, je vous parle de ma frite.

Euuuhh,.... enfin, peut-être pas la frite à laquelle vous pensez au premier abord, mais plutôt celle que j'aime tellement avoir dans mon assiette (et qui fait tellement de mal à mon tour de taille )

Notre bonne chère vieille frite belge (tellement meilleure quand elle est préparée au départ de pommes de terre bio) peut engendrer pas mal de pollution, indirectement.    Effectivement, j'ai un ami qui me racontait un jour que son voisin d'en face a un ruisseau qui passe sous sa maison, et qu'il lui suffisait d'ouvrir une trappe dans sa cave pour pouvoir y déverser directement tout ce qui l'embête chez lui... en ce y compris l'huile ou la graisse avec laquelle il a préparé ses frites.

Et que deviennent ces substances grasses?

La graisse ne se dilue pas dans l'eau.  De plus, elle est moins dense que l'eau.  Ces deux propriétés réunies, elle s'étend en nappes qui surnagent à la surface de l'eau et en empêchent la bonne oxygénation.  Elle peut aussi se déposer aussi sur les berges où elle étouffera la végétation, ainsi que la petite faune (dont les poissons) et polluera durablemant le sol.

En Belgique, depuis quelques temps, la loi oblige un système de prise en charge des huiles usées.   Dès lors, elles sont collectées dans les parcs à conteneurs.

Comment les collecter ?   C'est très simple:

  • S'il s'agit d'huile, conservez le récipient original. A l'aide d'un petit entonnoir (voir plus loin), versez-y l'huile tiède ou froide (mais surtout pas chaude !  N'oubliez pas que les températures des corps gras restent élevées pendant très longtemps.).
  • S'il s'agit de graisse, éventuellement, faites-la chauffer très légèrement pour la liquifier juste assez (environ 40°) pour pouvoir la verser.
  • Notez que les huiles de fondue sont également acceptées, sans distinction.

Si vous n'avez plus le récipient original, une brique de lait ou de jus vide fait très bien l'affaire, mais l'idéal reste une bouteille en plastique.

La belle affaire, me direz-vous, mais que deviennent ces huiles et graisses après collecte ?

Plusieurs filières existent.  Actuellement, les principales sont:

  • Plus de la moitié est transformée en bio-diesel (pour avoir la frite au volant ;-))) )
  • Un gros tiers est incorporé dans la fabrication d'autres produits non alimentaires tels des lubrifiants ou certains plastiques.
  • La fraction restante suit le chemin de la valorisation énergétique directe, par combustion.

C'est toujours mieux que de la déverser dans le ruisseau, même si celui-ci porte le nom du patron des imprimeurs (clin d'oeil direct à mon ami, qui devrait se reconnaître...

Note: Amis luxembourgeois, français, suisses, canadiens ou autres, j'ignore tout de ce qui se fait dans votre pays en matière de collecte et de recylcage des graisses et huiles usées. Si vous avez des infos pour les autres lecteurs, surtout, n'hésitez pas à les mettre en commentaire !  Merci !

En savoir plus:
En Belgique, la collecte et le traitement sont gérés et supervisés par Valorfrit.  Leur site internet regorge d'informations intéressantes et utiles, aussi bien pour le particulier que pour le professionnel (restaurateur, ...)

Wikipedia:
L'huile végétale comme carburant,
le bio-diesel
En particulier, le recylage des matières grasses dans les bio-carburants

09:07 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Merci David pour cet explication, car justement c'était une question qui me cassait la tête; depuis un moment déjà (par contre je fait celà dans des bouteilles en verre, est-ce grave?) je collecte mes graisses (pas les miennes, celles de la cuisine, bien sur) et quand la bouteille est pleine, j'emmène...mais je ne savais pas du tout comment eux traitais cette graisse...très interessant à savoir!!!

Écrit par : zara whites | 18/02/2007

Répondre à ce commentaire

Bouteille en verre Chère Zara, c'est déjà très bien que tu penses à recycler les graisses plutôt que de les jeter.
La bouteille en verre n'est peut-être pas idéale, car elle pourrait poser problème dans la filière de recyclage.
De plus, le verre peut être très efficacement recyclé de son côté.
Je te conseillerais plutôt une bouteille en plastique (ou le bidon original, c'est encore mieux). Un petit entonnoir t'aidera à la remplir.
Bonne continuation.

Écrit par : David | 18/02/2007

Répondre à ce commentaire

Salut david Pour la graisse, puisque c'est bien connu, le meilleur goût des frites, c'est la graisse de Boeuf, pas besoin de la liquéfier, chauffer 30 seconde, et le bloc peut se prendre entier à l'aide d'une fourchette.
Le mettre ensuite dans un sac plastique et le déposer à la déchetterie.
Amitiés

Écrit par : Geronimo(Plantomaniac) | 18/02/2007

Répondre à ce commentaire

Pas de problème pour moi... ... j'ai un ruisseau!

Écrit par : Phano | 19/02/2007

Répondre à ce commentaire

bonne idée C'est une bonne idée, et ce serait bien qu'elle existe en France. Pour ma part, j'ai rennoncé aux frites à la maison, je compense par des pommes de terre rissolées, ça consomme pas d'huile puisque je l'ai fait cuire sans rien, directement à la poele.

Écrit par : genfi | 20/02/2007

Répondre à ce commentaire

Diététique ... et les pommes de terre rissolées sans matières grasses ne nuiront pas à mon tour de taille, elles !
Bonne idée, Genfi ! Merci.

Écrit par : David | 20/02/2007

Répondre à ce commentaire

je t'en remercie, c'est ce que je vais faire à partir d'aujourd'hui! il n'est jamais trop tard pour changer ses habitudes!!!

Écrit par : zara whites | 20/02/2007

Répondre à ce commentaire

Valorfrit Juste un petit mot pour remettre ce post à l'actualité: Valorfrit mène en ce moment une très sympathique campagne d'information.

Pour voir leur vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=mlpOPDjWnVQ

Écrit par : David | 06/06/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.