15/02/2007

La crotte qui chauffe

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Beckerich, au Grand Duché du Luxembourg, est une commune qui se démarque.  Cette commune de 2172 habitants s'est donné pour objectif ni plus ni moins que l'autonomie énergétique d'ici 2020 ou 2025. 

Un pari fou ?  Oui, à première vue.  Cependant, dès que l'on creuse un peu, on trouve que les pouvoirs locaux ont derrière eux déjà une longue tradition de plus de 20 ans d'efforts dans le domaine de l'environnement.

A cette époque déjà, la prise de conscience que l'on ne pourrait pas tout changer un un jour a poussé cette petite commune aux tout premiers rangs de l gestion verte.

Parmi les différentes initiatives prises, citons les plus importantes:

  • 4 éoliennes de 1.8 MW chacune
  • 5% de la consommation énergétique assurée par des panneaux solaires
  • Chauffage collectif et réseau de chaleur alimentés par des copeaux de bois

Mais la plus spectaculaire est sans aucun doute la station de bio-méthanisation qui depuis deux ans fourni de la chaleur à la quasi-totalité des ménages et tout cela par l'utilisation du fumier et du lisier que les agriculteurs de la commune viennent apporter à la centrale.

Les impacts sur l'environnement sont multiples:

  • Evidemment, la chaleur et l'électricité ainsi produite par la combustion du méthane est donc non polluante puisqu'elle ne rejete pas de CO2 fossile dans l'atmosphère.
  • Mais, tout aussi intéressant, le lisier est très chargé en nitrates. Son épandage massif finit par polluer gravement les nappes phréatiques.  Son utilisation à Beckerich évite cela en le valorisant sous forme énergétique
  • De plus, laissés à l'air libre, le méthane qui s'échapperait de ces fumiers et lisiers s'échappe directement dans l'atmosphère; ce gaz, à volume identique, contribue 20 fois plus à l'effet de serre que le CO2 qui se dégage de sa combustion.

C'est donc un triple gain pour l'environnement.

En savoir plus :

Site officiel de Beckerich
Un dossier Etopia 
Un reportage de Campagnes Et Environnement
Wikipédia: Biométhanisation , Lisier , Méthane

Supplément:

Norcal Waste, une compagnie américaine procède un peu de la même façon, en utilisant des crottes de chien.
Voir le blog de Angélie: "Un geste par jour"

17:00 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

et c'est pour quand une intiative comme ça pour ici? Je trouve ça de leur part très fort et en plus comme ça ils sont quasi indépendants, ce que j'admire!!!

Écrit par : zara whites | 15/02/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.