30/01/2007

La Terre meurt

Je ne suis pas un fan... mais pourtant, j'ai été très agréablement surpris par le texte de cette belle chanson de Charles Aznavour que je viens de découvrir à la radio.

Je vous le livre ici, pour réflexion:


La Terre Meurt
( Charles Aznavour 2007)


Les Oceans Sont Des Poubelles
Les Fonds De Terre Sont Souilles
Les Tchernobils En Ribambelles
Voient Naitre Des Foetus Mort Nes
Dans Cinquante Ans Qu'allons Nous Faire
De Ces Millions De Detritus
Et Ces Dechets Du Nucleaire
Dont Les Pays Ne Veulent Plus

Sous Nos Pieds La Terre Promise
Patrimoine De Nos Enfants
Petit A Petit Agonise
Et Je M'en Soucis
Et Pourtant Les Especes Devenues Rares
Sont En Voie De Disparition
Et La Laideur Chante Victoire
Sous Le Plastic Et Le Beton

La Terre Meurt
L'homme Sans Fou
Il Vit Sa Vie
Un Point C'est Tout
Il Met A Son Gre A Son Gout
Le Monde Sans Dessus Dessous

La Terre Meurt
Ou Allons Nous

Dans La Finance Et Les Affaires
Le Petrole Est Le Maitre Mot
Il Mene A Tout
Meme A La Guerre
Et Nul Ne S'inquiete De L'eau
Ou En Sont La Flore Et La Faune
Et Qu'advient-Il Du Firmamant
Prive De La Couche D'ozone
Gardien De L'environnement

Sous Le Ciel Le Sol Se Revolte
Car L'homme Trompe La Nature
Quand Il Traffique Les Recoltes
Il Hypotheque Son Futur
Sous Le Soleil Les Forets Brulent
Et L'on Gave Les Champs D'engrais
Dans La Boulimie Majuscule
Du Rendement Et Du Progres

La Terre Meurt
L'homme S'en Fou
Il Vit Sa Vie Un Point C'est Tout
Il Met A Son Gre A Son Gout
Le Monde Sans Dessus Dessous
La Terre Meurt
Ou Allons Nous


Il Est Temps De Prendre Consience
Que L'homme Ne Respecte Rien
Il Se Fiche De L'existence
Des Baleines Et Des Dauphins
L'elephant Meurt Pour Son Ivoire
La Bete Rare Pour Sa Peau
Et Dans Les Grandes Marees Noires
Le Mazout Englue Les Oiseaux

La Societe Consomatrice
Avance Impunement Ses Pions
Tandis Que Les Arbres Pourissent
Dans Les Villes Et Leurs Environs
La Secheresse Se Dechaine
Effacant Tout Signe De Vie
Et Certaines Races Humaines
Crevent D'abandon Et D'oublie

La Terre Meurt
L'homme Sent Fou
Il Vit Sa Vie
Un Point C'est Tout
Il Met A Son Gre A Son Gout
Le Monde Sans Dessus Dessous
La Terre Meurt
Ou Allons Nous

La Terre Meurt
Reveillons Nous


(Désolé, je n'ai pas trouvé le nom de l'auteur; si vous le connaissez, vous pouvez toujours le mettre en commentaire)

aznavour

 

Site officiel de Charles Aznavour: http://www.c-aznavour.com/

17:38 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

très beau texte si cela ne bouge pas en politique ..pourquoi pas en chansons?Yannick Noah en a une superbe pour l'instant(Aux arbres citoyens)...un autre rytme mais en somme une même cause...

Écrit par : l'eternelle optimiste | 31/01/2007

Répondre à ce commentaire

très jolie la chanson, je ne savais pas qu'il chantait des chanson sur la terre, dejà je l'aimais, maintenant je l'aime encore plus!!

Écrit par : zara whites | 31/01/2007

Répondre à ce commentaire

Un très beau texte en effet!

Écrit par : genfi | 31/01/2007

Répondre à ce commentaire

Quelconque. Quel ennui!
Savez-vous comment s'appelle le toutes-boîtes des Témoins de Jéhovah? Réveillez-vous. Sans déconner!
Ils disent que la fin est proche et qu'on va tous crever la gueule ouverte... sauf eux, sauf eux!
ça se vend bien, on dirait la fin du monde?
Moi, je vous propose un toutes-boîtes promotionnant l'écolozisme: Non, pas Réveillez-vous, mais...
...
...
DORMEZ!

Qu'en dites-vous?

Écrit par : Pas d'acc. | 01/02/2007

Répondre à ce commentaire

Le plus dingue... ... c'est que t'as entendu la chanson à la radio et que t'as eu le temps de la retranscrire.
Incroyable ce mec.

Mais par contre le Charles, je ne l'aime pas du tout. Le point positif c'est que maintenant même les vieux nostalgiques sont au courant...

Il est vraiment!
Il est vraiment!
Il est vraiment temps de rentrer, là
la la la la la la
la la la la la

a+
Phano

Écrit par : Phano | 02/02/2007

Répondre à ce commentaire

Comme pour la plupart des chansons de Charles Aznavour, c'est paroles et musique de Charles Aznavour. Il fait tout tout seul en général... Et bien en plus... Toujours poête, une des plus belles plumes de la chanson française, et aujourd'hui, en plus, un peu engagé. On peut ne pas aimer, mais on s'incline quand même devant le talent.
Bravo pour votre blog. Un puits d'infos.
Au plaisir de repasser vous lire.

Écrit par : Gi | 22/02/2007

Répondre à ce commentaire

Aznavour Et bien merci pour ces précisions, Pimousse.
C'est vrai que Aznavour s'engage avec son dernier album. Comme c'est encourageant !

Écrit par : David | 22/02/2007

Répondre à ce commentaire

La vieille dame en bleu La vieille dame en bleu

La vieille dame en bleu
Qui va sa valse lente
En satin nébuleux
Et en dentelle ardente.

Promène à ses dépens
Dans un bruit de ferraille
Milliards de chenapans
Issus de ses entrailles.

De petits alchimistes
Qui changent l’or en plomb
Pour fair’ leur tour de piste
Sous le feu des canons.

Ah ! que la Terre est belle
Tournoyant dans l’azur
Quand suint’nt au soleil
Ses millions de blessures.

La vieille dame en bleu
Qui va sa valse lente
Traîne à la queue leu leu
Sa marmaille accablante.

Ces génies dérisoires
Qui retroussent ses jupes
En refusant de voir
Ce qui la préoccupe.

Lorsque certains se vautrent
En son sein nourricier
N’offrant à tous les autres
Que ses flancs décharnés.

Ah ! que la Terre est belle
Tournoyant dans l’azur
Quand suint’nt au soleil
Ses millions de blessures.

La vieille dame en bleu
Qui va sa valse lente,
Le poumon souffreteux,
La fièvre menaçante.

Voit partir en fumée,
Ses charmes, ses richesses,
Quand ses enfants gâtés
La jett’nt au tiroir-caisse.

Qu’ inventeurs magnifiés
Du printemps nucléaire
Ces apprentis sorciers
Se prépar’nt à l’hiver.

Ah ! que la Terre est belle
Tournoyant dans l’azur
Quand suint’nt au soleil
Ses millions de blessures.

La vieille dame en bleu
Poursuit sa valse lente
Au bras d’un demi-dieu
A l’aura vacillante.

Avec l’espoir secret
De voir devenir grand
Ce rejeton distrait
Aux act’s inconséquents.

Sachant que l’homme au mieux
N’est qu’un adolescent,
Et qu’on n’est pas sérieux
Quand on a cent mille ans.

(à Albert Jacquard)

Écrit par : Féicien | 24/03/2007

Répondre à ce commentaire

Charles est une de mes stars préférées et je lui ai consacré une page spéciale sur mon site

Écrit par : pierre | 09/11/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.