16/11/2006

Comparatif éclairage (1)

L'éclairage représente un poste important de notre consommation énergétique.
Et il est également un de ceux sur lesquels il est le plus facile d'agir pour arriver à faire de substantielles économies.
Effectivement, il est tellement simple d'éteindre les lumières dans une pièce que l'on quitte. Et pourtant, que de gaspillage !  Je suis parfois sidéré de voir combien de kilowatts sont ainsi brûlés en pure perte dans mon entourage.  Il y a de quoi pleurer !
Une fois ce geste (pourtant simple) accompli, il reste encore des possibilités d'économies importantes.

Une réflexion individuelle en profondeur sur l'éclairage de son propre logement peut amener, moyennant de faibles investissements souvent vite rentabilisés, une diminution encore très importantes de consommation. 

Bien entendu, il y a les lampes économiques.  Sous certaines réserves, elles peuvent en effet être écologiquement intéressantes (voir un post précédent sur le mercure qu'elles contiennent).  Cependant, elles ne conviennent pas dans tous les cas.

Dans ces 2 posts, je vais passer en revue les différentes technologies principales d'éclairage actuellement disponibles pour l'éclairage des habitations (incandescence classique, incandescence halogène, fluorescence et opto-électronique), avec pour chacune, un inventaire des principaux avantages et inconvénients.  On pourra voir alors que chaque type d'éclairage a son utilité, même l'incandescent, et qu'une utilisation raisonnée pourra allier sans problème confort et économies d'énergie.


  • Incandescence.
    L'ampoule à incandescence utilisée aujourd'hui est bien entendu la plus répandue.180px-Gluehlampe_01_KMJ
    Principe:
    Un courant électrique traverse un filament résistif enfermé dans une enveloppe de verre contenant un mélange de gaz inertes. Le filament est ainsi porté à très haute température, et de ce fait émet de la lumière visible et beaucoup de chaleur.

Avantages:

  • Faible coût car bénéficiant d'une production à large échelle
  • Existe en nombreuses variantes de puissance, forme et couleurs
  • Utilisable sur un variateur
  • Lumière agréable, proche de l'éclairage naturel
  • Utilisable dans quasimment toutes les utilisations
  • Les gaz inertes ne sont pas polluants une fois relachés dans l'atmosphère.
  • Adapté à l'éclairage ponctuel (spots)

Inconvénients:

  • Très faible rendement (seuls 5% de l'énergie consommée est restituée en lumière)
  • Gros dégagement de chaleur (95% de l'énergie absorbée). En milieu conditionné, ceci entraîne un surcroît de consommation du conditionnement d'air équivalent. Dans certaines applications, cette chaleur peut également poser problème.
  • Fragile. Supporte mal vibrations et chocs.
  • Faible durée de vie (de l'ordre de 1000 heures à pleine puissance)

Commentaire:
Ne sonnons pas trop vite la fin de l'incandescence classique !  Les toilettes, les caves, les réduits, les locaux techniques sont encore de bons terrains d'utilisation de ce type d'éclairage.  Partout où la lumière ne doit pas restée allumée longtemps ou bien encore éventuellement sur variateurs dans le séjour ou les chambres.  En revanche, à éviter partout où l'éclairage reste allumé longtemps d'une seule traite (pièces de vie). A noter que si utilisée sur un variateur, on multiplie sa durée de vie par 10 en la faisant fonctionner à 80% de sa puissance nominale.


 

Halogène
Technologie similaire aux ampoules à incandescence classique, mais les gaz inertes sont remplacés par des gaz halogénés à haute pression.

180px-Lampehalogene

Avantages:

  • Existe en basse tension (12 V) pour une utilisation mieux adaptée en milieu humide
  • Coût raisonnable si utilisation sans transformateurs
  • Lumière assez proche de l'éclairage naturel
  • Plus faible encombrement que l'incandescence classique.
  • Bien adapté à l'éclairage ponctuel et directionnel (spots)
  • Très grande variété de puissances: de 5W à 1000 W et même plus en usage professionnel. En domestique, les puissances les plus couramment utilisées s'échelonnent de 20 à 300 W.

Inconvénients:

  • Faible rendement lumineux (environ 10 %)
  • Très hautes températures atteintes en fonctionnement
  • Consommation importante nécessaire en éclairage indirect
  • Durée de vie raccourcie sur variateur
  • Très fragile (Chocs et vibrations)
  • Supporte mal le contact des doigts (la graisse qu'on y dépose peut la détruire assez rapidement)
  • Gaz halogènes toxiques en cas de bris du verre, et polluants en fin de vie.

Commentaire:
Malheureusement trop souvent mal utilisé, l'halogène souvent vanté pour son meilleur rendement n'est pas adapté à l'éclairage d'ambiance. Eclairer une cuisine nécessite 4 ou 5 spots de 50W, là où deux ampoules de 60 W classique seraient suffisantes. 

De plus, utilisée sur variateur, on réduit paradoxalement de beaucoup la durée de vie de la lampe, car le filament est soumis à un phénomène d'oxydation à cause de la température de fonctionnement qui est plus basse. 

En bref, il conviendrait de réserver l'halogène à certains usages précis, comme l'utilisation en milieu humide en basse tension (salle de bains), ou à un éclairage d'une large surface de travail (plan de travail d'une cuisine), mais jamais en éclairage d'ambiance. 

L'utilisation pourtant largement répandue en tant que lampe de bureau provoque une fatigue oculaire à cause du contraste trop élevée entre la zone ponctuelle éclairée et les zones plus sombres autour d'elle.
Dans l'absolu, l'halogène était une meilleure solution que l'incandescence classique dans beaucoup de cas, mais, de nos jours, elle est aussi largement dépassée.

 

La suite de ce comparatif, et les liens pour en savoir plus, se trouvent ici.

Photos: http://fr.wikipedia.org sous GNU Free Documentation License

00:03 Écrit par David dans Nature | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : energie, environnement, nature |  Facebook |

Commentaires

j'ai bien apprecié cet article, ça m'a éclairé (c'est le cas de le dire) sur les lumières, car j'avais du mal à suivre parfois.
Pour ta réaction sur les meurs...il se peut bien que je n'ai pas toujours compris les questions à 100%, je vais ré-essayer les test et voir où je coince (hihihi)

Écrit par : zara whites | 16/11/2006

Répondre à ce commentaire

moi j'avais essayé les ampoules "économiques" dans un but "écologique" et j'avais été déçue parce qu'elles éclairent mal, autant dire à quel point ce billet est hyper intéressant pour moi
merci beaucoup

Écrit par : ambre | 10/12/2006

Répondre à ce commentaire

Qu'en est-il des rayonnements UV des spots halogènes qui sont orientés en direct? Sont-ils tous correctement filtrés? Même problème avec les lampes et led larges spectre?

Écrit par : Michel | 19/12/2006

Répondre à ce commentaire

UV Pour les halogènes, je pense qu'il n'y a pas ou peu d'UV, car la méthode d'émission n'est pas la même, et n'entraîne à mon avis pas d'émissions à ce niveau.
Pour les LED's, je n'ai jamais entendu parler de LED's à large spectre. De quoi s'agit-il ? Habituellement, leur rendu spectral est plutôt très étroit, c'est ce qui donne ces couleurs très tranchées typiques aux LED's de signalisation. Les LED's blanches n'ont pas un spectre étalé, mais plutôt un spectre bleu assorti d'une autre composante (je ne sais plus laquelle).
Il existe des LED's à UV, (de même qu'il en existent à infra-rouges dans les télécommandes ou même au laser dans nos lecteurs CD et DVD), mais elles sont en général aussi réservées à des utilisations bien particulières (comme dans les opto-coupleurs, en électronique), et leurs puissances émises restent extrêmement faibles.
Je ne pense pas (mais je peux me tromper) qu'il y ai du souci à se faire concernant les UV's de ces sources d'éclairage. C'est pas avec ça qu'on va bronzer en décembre ;-))
Néanmoins, Michel, si tu as de la doc sur cette question, cela m'intéresse (j'ai installé beaucoup de LED's d'éclairage chez moi récemment, et ça m'intéresse beaucoup de savoir si ce point est à prendre en considération).
Désolé pour la technicité de cette réponse, mais la question le demandait...

Écrit par : David | 19/12/2006

Répondre à ce commentaire

Eclairage Voici le liens vers le site de notre société Lux Pro Eclairage. Nous sommes bien sur une société mais aussi des personnes soucieuses de notre environnement. Bien s'éclairer ... on a tous à y gagner

Écrit par : Xavier | 02/02/2007

Répondre à ce commentaire

J'adore !!!!!

Écrit par : marine | 28/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.